Réseau d’alerte sur les inégalités

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rai.

Le Réseau d'alerte sur les inégalités (ou RAI) est un collectif français constitué de membres d'’organisations syndicales (dont la fédération des finances CGT, le SNUI, la CFDT - Banque de France), d’associations de lutte contre les différentes formes d’exclusion (telles Droit au logement - Dal, Agir ensemble contre le chômage - AC!, Points Cardinaux, Raisons d'Agir ou le Groupe d'information et de soutien des immigrés - Gisti), d’universitaires, de chercheurs, d'économistes et hauts fonctionnaires qui ensemble travaillent à la dénonciation des mécanismes producteurs et reproducteurs des inégalités et de la pauvreté en France.

ActivitésModifier

Le RAI analyse la pertinence des politiques publiques censées remédier aux inégalités, formule des propositions et « politise les chiffres » au service du mouvement social, c’est-à-dire vulgarise les données, études et travaux scientifiques pour les rendre accessibles et utilisables par les acteurs sociaux.

Le RAI a été à l’initiative de plusieurs actions « coups de projecteurs » pour dénoncer des injustices criantes (occupation du siège de la Banque de France pour la résorption du surendettement, de Pinault-finances quand la cinquième fortune de France ne payait pas l’impôt de solidarité sur la fortune, etc.) et a produit un manifeste fiscal.

Le RAI participe aussi à des actions plus « institutionnelles », par exemple en apportant ses contributions et contestations aux séances du CNIS (Conseil national de l'information statistique) consacrées à l'élaboration d'indicateurs de la pauvreté et des inégalités.

Le BIP 40Modifier

Le RAI a été à l'initiative de la création du BIP40, un indice bâti à partir de séries statistiques pour mesurer l’évolution des inégalités. L'emploi, les revenus, la santé, l'éducation, le logement et la justice en constituent les principales rubriques. Il a été réalisé sous la responsabilité scientifique d’économistes et de statisticiens membres du RAI et avec le soutien du mensuel Alternatives économiques.

ACDCModifier

Le RAI crée fin 2006 les Autres Chiffres du Chômage[1], un collectif traitant de manière alternative les chiffres du chômage en France. Une note récapitulative est éditée tous les mois.

NotesModifier

Liens externesModifier

« Site Bip40 interactif relayant le débat social autour des inégalités et de la pauvreté »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)