Rémy Vincent

Rémy Vincent
Rémy Vincent

Naissance
Montier-en-Der (Haute-Marne)
Décès (à 84 ans)
Montier-en-Der (Haute-Marne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Gendarmerie
Grade Général de division
Années de service 17561796
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Autres fonctions Maire de Montier-en-Der

Rémy Vincent, né le à Montier-en-Der (Haute-Marne), mort le à Montier-en-Der (Haute-Marne), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service le dans la compagnie des gendarmes de Bourgogne, et il fait la campagne de Hanovre de 1757 à 1762, avant d’obtenir son congé le .

En juillet 1789, il commande la garde nationale de Montier-en-Der et, le , est nommé lieutenant-colonel commandant le 2e bataillon de volontaires de la Haute-Marne. De 1792 à 1795, il est affecté à l’armée de la Moselle.

Il est promu général de brigade le , et général de division le . Le , il commande l’avant-garde de l’armée de la Moselle, puis le , le centre de cette armée et les troupes de Sarre et Moselle le . Le suivant, il s’empare de Merzig défendu par les Autrichiens et, le , devient commandant de Sarrelouis. Le , il commande une division à l’armée de la Moselle et le , il participe au Blocus de Mayence.

Il est autorisé à prendre sa retraite le et est admis à pension de retraite le .

Le , il reprend du service comme chef de brigade de gendarmerie, et est fait chevalier de la Légion d’honneur le .

Maire de Montier-en-Der lors de la campagne de France, le , il accueille et héberge dans sa maison, Napoléon 1er qui vient de Saint-Dizier et qui se dirige vers Brienne-le-Château.

Il meurt le , à Montier-en-Der.

SourcesModifier