Ouvrir le menu principal

Réformes Gabo

réforme du roi Kojong de Corée, suite à la rébellion paysanne du Donghak
(Redirigé depuis Réforme Gabo)
Officiers du Gungukgimucheo.

Les réformes Gapo ou réformes Gabo (coréen : 갑오 개혁, hanja : 甲午改革, romanisation révisée : Gap-o Gaehyeok) est un ensemble de réformes effectuées entre 1894 et 1896, à la fin de la période Joseon (1392 – 1897), dans l'actuelle péninsule de Corée, sous le règne du roi Kojong, en réponse à la rébellion paysanne du Donghak.

Elle abolit notamment l'ancienne subdivision administrative qu'était le hyeon.

Le gouvernement japonais alors en train d'envahir la Chine, durant la première guerre sino-japonaise profite de la révolte pour imposer ses visions à la réforme et pour lutter contre l'influence de la Chine en Corée.

En octobre 1894 a lieu la première proposition de réforme présentée par l'ambassadeur du Japon, Otori Keisuke (大鳥圭介), qui a été précédemment refusée à la fois par la cour Joseon et la dynastie Qing sino-mandchoue.

La seconde réforme a lieu de décembre 1894 à juillet 1895.

Le ministre japonais Miura Gorō, fait assassiner la reine Min (connue ensuite sous le nom posthume d'impréatrice Myeongseong), le .

Après l'assassinat de la reine, un nouveau cabinet est mis en place, dirigé par Kim Hong-jip (en) et Yu Kil-chun, une troisième réforme a lieu, d'octobre 1895 à février 1896.