Réemprunt

Le réemprunt, dit aussi prêté-rendu, est le processus selon lequel un mot passé d’une langue à une autre repasse dans la langue d’origine. Le réemprunt peut s’accompagner d’une évolution de forme ou de sens, surtout dans le cas où le mot passe par différentes langues hôtes avant de revenir à la langue d’origine.

Le seul mouvement d’une langue à l’autre est appelé « emprunt lexical ». Le réemprunt résulte d’emprunts lexicaux multiples où la langue cible est la même que la langue source, comme indiqué par A → B → A, A étant la langue d’origine.

ExemplesModifier

vieux norrois : klubba « gros bâton » anglais : club   suédois : klubb « association, cercle (de personnes) »
ancien français : estandard « étendard » anglais : standard français : standard
ancien français : tenez (impératif de tenir) anglais : tennis français : tennis (le sport)
français : magasin[1] anglais : magazine français : magazine
français : cotte anglais : riding coat français : redingote anglais : redingote
français : conter fleurette anglais : flirt français : flirter
grec ancien : κίνημα (kínēma, mouvement) français : cinéma grec : σινεμά (sinemá, cinema)
néerlandais : bolwerk (rempart, bastion) français : boulevard néerlandais : boulevard
néerlandais : manneken « petit homme »[2] français : mannequin néerlandais : mannequin (« mannequin »)
moyen néerlandais : snacken[3] « haleter/mordre » anglais : to snack[4] néerlandais : snacken
anglais : crack (nouvelles, rumeurs) irlandais : craic (fun) anglais : craic
anglais : animation japonais : アニメ[5] (anime) anglais : anime (animation japonaise)
hébreu : תַּכְלִית (but) yiddish : תכלית (résultat ; but ; affaire sérieuse[6]) hébreu : תַּכְלֶס (direct, droit au but, arrêter de déconner)
espagnol : tronada (tempête) anglais : tornado espagnol : tornado
chinois : 革命 (changements dynastiques) japonais : 革命 (révolution) chinois : 革命 (révolution)[7]
chinois : 共和 (Régence de Gonghe) japonais : 共和 (république) chinois : 共和 (république)
chinois : 抹茶 (façon de faire du thé) japonais : 抹茶 (matcha) chinois : 抹茶 (matcha japonais)
chinois : 菓子 (fruit, pâtisserie) japonais : 菓子 (pâtisserie) chinois : 菓子 (wagashi)

Notes et référencesModifier

  1. Emprunt au vieil italien magazzino, lui-même emprunté à l’arabe maḫāzin, pluriel de maḫzan « dépôt, bureau ».
  2. Utilisé au sens figuré dans l’industrie textile de Flandre pour désigner un modèle à figure humaine sur lequel étaient créés ou exposés les vêtements.
  3. (nl-BE) Jan W. De Vries, Roland Willemyns et Peter Burger, Het verhaal van een taal : negen eeuwen Nederlands, Amsterdam, Prometheus, , 6e éd., 315 p. (ISBN 90-5333-423-8), p. 248
  4. Étymologie de « grignoter » at www.etymonline.com
  5. Directement emprunté à l’anglais comme アニメーション (animēshon) et habituellement abrégé en : アニメ comme souvent en anglais.
  6. yiddish dictionary online
  7. [1]

BibliographieModifier

  • Jean Tournier, Les Mots anglais du français, Paris, Belin, 1998, 620 p. (ISBN 9782701123042)