Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quintette pour piano et cordes.

Le Quintette pour piano, deux violons, alto et violoncelle en fa mineur FWV 7 de César Franck représente le premier grand quintette du répertoire français. Composé en 1879 et dédié à Saint-Saens, il est créé le à la Société nationale de musique par le quatuor Marsick avec Saint-Saëns au piano. L’accueil de ce dernier est plutôt réservé alors qu'un Claude Debussy fervent admirateur y vit de la vraie musique. L'accueil public fut favorable mais sans lendemain.

Certaines tournures mélodiques sont déjà dans la veine de la Sonate pour violon et piano (1886), qui deviendra célèbre.

Sommaire

StructureModifier

Molto moderato quasi lento
Ce premier mouvement débute sur un don dramatique qui ensuite se développe dans un discours puissant et passionné.
Lento con molto sentimento (en la mineur, à 12/8)
Le deuxième mouvement d'un caractère plus élégiaque se présente comme une longue aria ou le piano dialogue avec le quatuor à cordes dans un discours musical aux contours harmoniques complexes.
Allegro non troppo ma con fuoco (en fa majeur, à 3/4)
Le final reprend les thèmes exposés aux mouvements précédents dans une atmosphère fougueuse, créant une sorte de dramaturgie musicale qui se tend sans discontinuité jusqu'à la coda finale.

La durée d'exécution est d'environ quarante minutes.

Discographie sélectiveModifier

SourceModifier

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique de chambre, Fayard, (ISBN 2-213-02403-0), p. 344

Liens externesModifier