Ocellé de la canche

espèce d'insectes
(Redirigé depuis Pyronia cecilia)

Pyronia cecilia

L’Ocellé de la canche ou Amaryllis de Vallantin (Pyronia cecilia) est une espèce de lépidoptères (papillons) appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Pyronia.

DescriptionModifier

L'Ocellé de la canche est un papillon de taille moyenne de couleur orange vif sur le dessus des ailes avec une épaisse bordure brun foncé et à l'apex des antérieures un ocelle doublement pupillé de blanc. Le mâle a une bande androcomiale rectangulaire à l'aile antérieure, fractionnée par les nervures claires ce qui le différencie du mâle de l'Amaryllis dont la tache androcomiale est en forme de bande.

Le verso des antérieures est semblable, orange bordé de marron avec l'ocelle doublement pupillé caractéristique à l'apex. Les ailes postérieures sont beige à chamois avec des bandes festonnées plus claires.

BiologieModifier

Période de vol et hivernationModifier

L'Ocellé de la canche vole en une génération de juin à mi-août [1].

Plantes hôtesModifier

Ses plantes hôtes sont diverses poacées (graminées), Deschampsia caespitosa est à confirmer[2],[1].

Écologie et distributionModifier

L'Ocellé de la canche est présent en Afrique du Nord, (Maroc, Algérie et Tunisie), dans le sud de l'Europe (Espagne, sud de la France, Italie, sur les côtes de Croatie, Serbie, Albanie, Grèce), en Turquie et en Asie Mineure.

En France métropolitaine il est présent dans seize départements du pourtour méditerranéen et en Corse[3].

BiotopeModifier

Il réside dans les lieux herbus et buissonneux chauds et secs.

SystématiqueModifier

L'espèce Pyronia cecilia a été décrite par l'entomologiste français Henri Vallantin en 1894, sous le nom initial d'une varité Epinephele ida var. cecilia [4].

SynonymesModifier

  • Papilio ida Esper, 1784 [5]
  • Epinephele ida var. cecilia Vallantin, 1894
  • Epinephele ida lapidepta Seitz, 1908[6]
  • Epinephele ida marcia Fruhstorfer, 1909 [7]
  • Maniola cecilia ; [Otakar Kudrna][2].

Noms vernaculairesModifier

  • L'Ocellé de la canche ou Amaryllis de Vallantin en français
  • Southern Gatekeeper en anglais[2].

L'Ocellé de la canche et l'HommeModifier

ProtectionModifier

Pas de statut de protection particulier[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  2. a b et c (en) Référence FUNET Tree of Life : Pyronia cecilia
  3. lepinet
  4. Vallantin, 1894 Le Naturaliste 16: 260.
  5. Esper, 1784 Die Schmett. Th. I, Bd. 2 (9): 184, pl. 92, f. 2
  6. Seitz, 1908 Gross-Schmett. Erde 1 : 138, pl. 46, f. d
  7. Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49) : 211
  8. (fr) Référence INPN : Pyronia cecilia (Vallantin, 1894)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Liens taxonomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley, Guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, Lausanne 1988.