Pyramide de Djédefrê

bâtiment en Égypte

La pyramide de Djédefrê, proche, par ses dimensions, de la pyramide de Mykérinos, mesurait entre 106 m sur sa face sud et 106,2 m sur son côté nord, avec un décalage par rapport au nord de 48 minutes d'arc vers l'ouest.

Pyramide de Djédefrê
Abu Rawash Pyramid.jpg
Pyramides d'Égypte et de Nubie
Commanditaire
Type
Hauteur
initiale 68 mètres
actuelle 12 mètres
Base
106 mètres
Inclinaison
60°
Coordonnées

Si son élévation actuelle ne dépasse guère douze mètres, sa hauteur initiale devait atteindre théoriquement 68 m. Ainsi, elle devait culminer aux environs de 226 m au-dessus du niveau de la mer, tandis que le sommet du pyramidion de Khéops s'élevait en principe à 206,7 m.

Il est donc permis de se demander si Djédefrê (Rêdjédef), successeur de Khéops, n'a pas été influencé dans le choix du site par la situation dominante du plateau d'Abou Rawash.

Le nom égyptien de la pyramide de Djédefrê signifie « La pyramide qui est l'étoile chédou ».

Fouilles entreprisesModifier

 
Vue de l'aménagement souterrain de la pyramide de Djédefrê à Abou Rawash.
 
Plan du complexe de Djédefrê à Abou Rawash.

Les travaux sont entièrement financés par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, tandis que la logistique est mise à disposition par l'Institut français d'archéologie orientale du Caire (IFAO), avec la collaboration du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

Ces fouilles récentes ont permis de dégager le temple funéraire situé à l'est de la pyramide, déterminant qu'il resta inachevé et qu'il fut terminé par la suite en briques crues. Lors des premiers travaux de dégagement sur le site, on a pu découvrir des représentations de Djédefrê dont une tête en granit rouge est actuellement conservée au musée du Louvre. Depuis, un exemplaire complet d'un sphinx a été découvert et est actuellement conservé au musée du Caire. Il s’agirait alors des premiers exemples connus du genre.

Non loin du temple funéraire des fosses à barques et les vestiges d'une pyramide satellite ont été dégagées également attestant que le complexe funéraire était bien complet.

Ainsi, ces travaux archéologiques ont pu déterminer que la pyramide avait bien été achevée et qu'elle commença à être utilisée comme carrière de pierre dès l'époque romaine avec l'installation d'un établissement militaire sur les ruines du temple funéraire de Djédefrê, ce qui explique son état actuel et que l'on a longtemps cru que le projet fut abandonné lors du trépas du roi et de l'accession au trône de son frère Khéphren.

BibliographieModifier