Ouvrir le menu principal
Aschelminthes
Description de cette image, également commentée ci-après
Ascaris (Ascaris lumbricoides)
Classification
Règne Animalia
Infra-règne Bilateria

Embranchement

Aschelminthes Grobben, 1910[1] obsolète

Synonymes

À l'instar des Acoelomata, les aschelminthes sont un regroupement maintenant obsolète de phyla basé sur des critères morphologiques, et qui s'est révélé artificiel à la lumière des études génétiques récentes. Ce groupe est aussi appelé Pseudoceolomata Hyman, 1951 ou Némathelminthes Gegenbaur, 1859.

Leur principale caractéristique est la présence d'une cavité interne, autre que le tube digestif, mais qui ne peut être assimilée à un véritable cœlome. En effet, elle n'est pas creusée dans l'épaisseur du mésoderme — et donc entièrement fermée par le mésoderme — comme c'est le cas chez les animaux cœlomés.

Ces animaux sont très diversifiés, l'embranchement des nématodes constituant le second groupe le plus important après les arthropodes. Ils regroupent divers embranchements constitués d'animaux de petite taille :

Taxon PseudocoelomataModifier

Le taxon Pseudocoelomata Hyman, 1951 regroupait les Gastrotricha, Priapulida, Kinorhyncha, Nematoda, Nematomorpha et Rotifera. Les Loricifera n'étaient pas encore connus. Libbie H. Hyman y avait rajouté les Entoprocta non repris par les autres auteurs (par ex. Lorenzen 1985).

Ce taxon a été enrichi par Kristensen & Funch (2000) des Gnathostomulida et Micrognathozoa.

Taxon NemathelminthesModifier

Le phylum Nemathelminthes Gegenbaur, 1859, qui regroupait à l'origine les Nematoidea (Nematoda), Acanthocephala et Gordiacea (Nematomorpha) est devenu un synonyme d'Aschelminthes. Depuis l'apparition des Ecdysozoaires, ce taxon a été recentré sur les seuls némathelminthes ecdysozoaires, ce qui en a fait un synonyme de Introverta ou Cycloneuralia.

Note importanteModifier

Il est absolument crucial de conclure en précisant que les groupes décrits ci-dessus tels qu'Aschelminthes (tout comme Nemathelminthes, Pseudocoelomates, et Acoelomates) doivent être considérés comme des regroupements artificiels de taxons ou embranchements polyphylétiques dont la valeur acceptée est de fournir des regroupements commodes pour la subdivision et la présentation des phyla d'invertébrés selon les caractéristiques de leur cavité centrale ou interne, à des fins essentiellement pédagogiques ou pratiques, et non taxinomiques. Il faut donc garder à l'esprit, si on désire utiliser ces termes, que les seuls taxons phylogénétiquement valides chez les invertébrés se situent au niveau des phyla individuels, tels que Gastrotricha, Priapulida, Nematoda, etc., ainsi que des clades qui regroupent certains de ces phyla (e.g. Nematoidea).

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Grobben, K. (1910). Lehrbuch der Zoologie von Claus-Grobben, 2nd ed.; Marburg (Elvert’sche Verlagsbuchhandlung).
  2. Hyman, L. H. (1940). The Invertebrates, vol. 1. Protozoa through Ctenophora; New York (McGraw-Hill).
  3. Nielsen, C. (2010). The “new phylogeny”. What is new about it?. Palaeodiversity, 3, 149-150.
  4. Gegenbaur, C. (1859). Grundzüge der vergleichenden Anatomie, [1].