Ouvrir le menu principal

Le Proto-Ouralien est une proto-langue hypothétique reconstruite, considérée comme l'ancêtre de l'ensemble des langues ouraliennes. Il aurait été parlé aux alentours de 7000 à 2000 avant notre ère, avant de s'étendre et de donner naissance aux langues ouraliennes actuelles. On ignore d'où elle provient exactement et beaucoup de lieux différents (en) ont déjà été proposés, mais les monts Oural sont habituellement avancés.[1]

Sommaire

DéfinitionModifier

Suivant un modèle binaire traditionnel, le Proto-Ouralien a d'abord divergé en Proto-Samoyède et en Proto-Finno-Ougrien. Toutefois, le Proto-Finno-Ougrien reconstruit est très proche du Proto-Ouralien au point de ne pas pouvoir en être distingué et de nombreuses différences se présentent selon la méthode de reconstruction existent. Selon d'autres reconstructions de l'histoire des langues ouraliennes, le Proto-Ouralien se serait scindé en trois branches (le Proto-Permien, le Proto-Ougrien et le Proto-Samoyède).

PhonologieModifier

GrammaireModifier

La grammaire du Proto-Ouralien était agglutinante.

SubstantifModifier

Les noms du Proto-Ouralien ont été reconstitué avec au moins six cas nominaux et trois nombres : singulier, dual et pluriel. Le genre grammatical n'était pas reconnu et aucune langue ouralienne n'en a de nos jours. Le nom n'avait vraisemblablement pas d'article.

Le marquage du pluriel se faisait avec *-t en position finale et avec *-j- en position non-finale, comme avec les mots finnois talot et talojen. Le dual était marqué par un *-k- mais beaucoup de langue ouralienne contemporaine ont perdu le dual.

Notes et référencesModifier