Prix du Syndicat de la critique

prix artistiques français décernés par l'Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse

Le prix du Syndicat de la critique est décerné par l'Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse, nouveau nom, depuis , du Syndicat professionnel de la critique de théâtre, de musique et de danse.

HistoireModifier

Depuis 1963, les Prix du Syndicat de la Critique, décernés au mois de juin de chaque année, distinguent les spectacles et les personnalités artistiques qui ont marqué la saison.

Saison 2013-2014

Le Grand Prix du meilleur spectacle théâtral de l'année est décerné à Chapitres de la chute, saga des Lehman brothers, mis en scène par Arnaud Meunier, à la Comédie de Saint-Étienne. Le Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, direction musicale Jérémie Rhorer, mise en scène Olivier Py (Théâtre des Champs-Élysées) reçoit le Grand Prix du meilleur spectacle lyrique de l'année.

Le Grand Prix de la danse revient à D'après une histoire vraie de Christian Rizzo (Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville)[1].

Saison 2014-2015

Le Grand Prix du meilleur spectacle théâtral de l'année est décerné à Henry VI, de Shakespeare, mise en scène par Thomas Jolly (Théâtre national de Bretagne, Festival d’Avignon, Odéon Théâtre de l’Europe).

Le Grand Prix du meilleur spectacle lyrique de l'année revient à Dardanus, opéra de Jean-Philippe Rameau, direction musicale Raphaël Pichon à la tête de l’Ensemble Pygmalion, mise en scène de Michel Fau (création à l’Opéra de Bordeaux).

C'est Disappearing Act, chorégraphie et musique Hofesh Shechter (Théâtre des Abbesses) qui reçoit le Grand Prix de la danse[2].

CatégoriesModifier

ThéâtreModifier

MusiqueModifier

DanseModifier

Notes et référencesModifier

  1. La-Croix.com, « Les « critiques » de théâtre, de musique et de danse décernent leurs Prix », sur La Croix (consulté le 17 avril 2016)
  2. Brigitte Rémer, « Grands Prix de la critique », sur ubiquité-cultures.fr

Lien externeModifier