Première bataille de Maturín

Première bataille de Maturín

Informations générales
Date
Lieu Maturín, État de Monagas, Venezuela
Issue Victoire des patriotes
Belligérants
patriotes vénézuéliens Royalistes
Commandants
Manuel Piar Antonio Zuazola (es)
Forces en présence
300 hommes[1] 1 500 soldats[1]

Campagne d'Orient (1813)
(Guerre d'indépendance du Venezuela)

Batailles

m

La première bataille de Maturín est un affrontement militaire de la guerre d'indépendance du Venezuela entre les républicains vénézuéliens commandés par Manuel Piar et les forces royalistes espagnoles dirigées par Antonio Zuazola (es). Livrée le dans le cadre de la campagne d'Orient, effectuée par Santiago Mariño pour libérer la partie orientale du Venezuela du joug espagnol, c'est la première tentative des royaliste pour reprendre le contrôle de la ville de Maturín.

Contexte modifier

Après la prise des villes de Güiria par Santiago Mariño, le , et d'Irapa par José Francisco Bermúdez (es), le frère de ce dernier, José Bernardo Bermúdez, a conquis le la ville de Maturín, dans l'actuel État de Monagas, au nord-est du Venezuela. Mais les Espagnols vont tout faire pour la reprendre.

Déroulement modifier

Antonio Zuazola (es), nommé gouverneur de Barcelona par Domingo Monteverde après la réussite de sa campagne militaire, attaque la ville le à la tête de 1 500 soldats[1].

La garnison républicaine de la ville, forte de 300 hommes, commandée par Manuel Piar[1], réussit à repousser l'assaut royaliste.

Conséquences modifier

Après la bataille, la ville de Maturín demeure sous le contrôle des républicains.

Références modifier