Prairies zambéziennes occidentales

Prairies zambéziennes occidentales
Écorégion terrestre - Code AT0724[1]
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification
Écozone : Afrotropique
Biome : Prairies, savanes et terres arbustives tropicales et subtropicales
Géographie et climat
Superficie[2] :
33 900 km2
min.max.
Altitude[2] :mm
Température[2] :12 °C27 °C
Précipitations[2] :800 mm1 000 mm
Conservation
Statut[3] :
Stable / intact

Localisation

Description de l'image AT0724 map.png.

Les prairies zambéziennes occidentales sont une écorégion, appartenant au biome des prairies, savanes et terres arbustives tropicales et subtropicales ; elle s'étend à l'est de la Zambie et dans les zones frontalières adjacentes en Angola.

CaractéristiquesModifier

Ces prairies poussent au nord et au sud de la plaine inondable du Zambèze, dans l'est de la Zambie, à environ 1 000 mètres d'altitude[4]. Elles sont caractérisées par un sol sableux et pauvre en nutriments, qui est inondé durant la saison des pluies mais qui s'assèche en saison sèche. Elles sont étroitement liées aux forêts sèches zambéziennes à Cryptosepalum, une écorégion qui se situe sur des sols similaires, à une altitude légèrement supérieure, et qui est mieux drainée.

Les écorégions qui l'entourent sont les prairies inondables zambéziennes, à laquelle appartient la plaine inondable du Zambèze, le miombo de l'Angola au nord-ouest, le miombo zambézien central au nord-est et à l'est, et les forêts claires à Baikiaea du Zambèze à l'est et au sud[5].

Le parc national de la plaine de Liuwa est la principale zone protégée de la région. Un grand nombre d'ongulés y paissent, notamment 30 000 gnous bleus qui pratique une spectaculaire migration en direction du nord-est de l'Angola en juin. La migration dure cinq mois et couvre plus de 200 kilomètres[4].

RéférencesModifier


  1. (en) D. M. Olson, E. Dinerstein, E. D. Wikramanayake, N. D. Burgess, G. V. N. Powell, E. C. Underwood, J. A. D'Amico, I. Itoua, H. E. Strand, J. C. Morrison, C. J. Loucks, T. F. Allnutt, T. H. Ricketts, Y. Kura, J. F. Lamoreux, W. W. Wettengel, P. Hedao et K. R. Kassem, « Terrestrial Ecoregions of the World: A New Map of Life on Earth », BioScience, vol. 51, no 11,‎ , p. 935-938.
  2. a b c et d (en) World Wildlife Fund, « The Terrestrial Ecoregions of the World Base Global Dataset », sur http://worldwildlife.org (consulté le 29 septembre 2012). Disponible alternativement sur : Loyola RD, Oliveira-Santos LGR, Almeida-Neto M, Nogueira DM, Kubota U, et al., « Integrating Economic Costs and Biological Traits into Global Conservation Priorities for Carnivores », PLoS ONE, (consulté le 20 octobre 2012), Table S1. Les données de température et de précipitations sont les moyennes mensuelles minimales et maximales.
  3. (en)World Wildlife Fund, « WildFinder: Online database of species distributions », , données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  4. a et b (en) « Western Zambezian grasslands », WWF (consulté le 27 juillet 2020).
  5. (en) Neil Burgess, Jennifer D’Amico Hales et Emma Underwood, Terrestrial Ecoregions of Africa and Madagascar: A Conservation Assessment, Washington DC, Island Press, .