Preceptes
russe : Заветы
Image illustrative de l’article Préceptes (revue)
N° 6 des Préceptes

Pays Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Langue Russe
Périodicité Mensuel
Genre Littérature, Politique
Date de fondation
Date du dernier numéro
Éditeur Sofia Ivantchiva-Pissareva

Directeur de la rédaction Porphiri Infantev (1912)
I. I. Kraevski (1913)
N. M Kouzmine (1914)

Préceptes (russe : Заветы) est une revue littéraire et politique de tendance socialiste-révolutionnaire. Elle est parue entre et .

HistoriqueModifier

La création de la revue en avril 1912 est une initiative d'un des dirigeants du Parti socialiste-révolutionnaire russe, Viktor Tchernov[1].

L'éditrice est Sofia Ivantchiva-Pissareva (ru), les rédacteurs en chef Porphiri Infantev (ru)(1912), I. I. Kraevski (1913), N. M Kouzmine (1914). Razoumnik Ivanov-Razoumnik, Aleksandr Ivanine-Pissarev (ru), Serqueî Mstislavski (en) (dont le pseudonyme était Maslovski), S. P Postnikov et Victor Tchernov participent au collège de rédaction[2].

Les pages historiques et littéraires sont dirigées par l'essayiste et critique Razoumnik Ivanov-Razoumnik, connu pour son Histoire de la pensée sociale russe, et populaire dans l'intelligentsia russe.

Elle a son siège à Saint-Pétersbourg, au 11, rue Oroujeïnaïa Fedorova[3].

Elle parait dans la légalité, bien que soumise par intermittence à la censure. notamment pour son premier numéro. Elle s'arrête en septembre 1914, sur décision de la cour de justice de Petrograd, après 28 numéros au total[2].

Ligne éditoriale et esthétiqueModifier

Orientation politiqueModifier

Le nom de la revue fait référence à une tradition et aux valeurs du mouvement des narodniki, dont les socialistes révolutionnaires se considéraient comme les successeurs idéologiques. Elle est un des lieux où s'exprime les positions du parti et des personnalités socialistes-revolutionnaires. Le premier numéro de la revue s'ouvre par des portraits de pères du mouvement démocratique et social russe, Alexandre Herzen et Nikolaï Mikhaïlovski[4].

Publications d'œuvres en proseModifier

La revue Préceptes se réclame d'une littérature de qualité, à laquelle les socialistes-révolutionnaires, s'efforcent de faire la meilleure place dans leurs publications[1]. La revue publie notamment :

  • (ru) Рождение человека (La naissance de l'homme) de Maxime Gorki,
  • (ru) Весёлый двор ( La cour joyeuse) de Ivan Bounine,
  • (ru) Тени забытых предков (Les ombres des ancêtres oubliés) de Mykhailo Kotsiubynsky,
  • (ru) Уездное (Choses de province) d'Ievgueni Zamiatine,
  • (ru) Повесть о днях моей жизни (Nouvelle sur les jours de ma vie) de Ivan Volnof (ru),

ainsi qu'Alexeï Remizov, Leonid Andreïev, Olga Forche, Iourguis Baltrouchaïtis (ru) Fiodor Sologoub. Elle s'ouvre également à de jeunes écrivains, comme Sergueï Sergueïev-Tsenski (ru), Boris Zaïtsev, Ivan Chmeliov, Mikhail Prichvine, Alexis Tolstoï[1]. Elle revient également sur des auteurs plus anciens, avec des lettres d'Ivan Gontcharov, ou encore (ru)Тени (Les ombres) de Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine.

Une de ses premières publications, en 1912, est le roman de В. Ropchine (Boris Savinkov) (ru)То, чего не было, (Ce qui ne fut pas), critiqué sur le plan idéologique par les sociaux-démocrates. Comme écrivain, Savinkov était connu par un autre roman (ru) Конь бледный (Le Cheval blême)[1].

PoésieModifier

Des poètes d'orientation littéraire différente y sont également publiés, comme :

Pages historiques et critiquesModifier

Dans les pages sous la responsabilité de Razoumnik Ivanov-Raszoumnik, Préceptes publie régulièrement des portraits artistiques d'écrivains, des aperçus et des critiques littéraires. Ces pages sont essentielles à son programme, qui voit dans l'analyse critique et historique des « vagues littéraires » contemporaine ou précédentes un levier d’évolution sociale et spirituelle[1].

La revue est impliquée dans les polémiques littéraires nées autour de quelques œuvres, qu'elles a publiées ou défend :

  • les récits et les nouvelles de Maxime Gorki ou de Sergueï Sergueïev-Tsenski,
  • les nouvelles (ru) Пятая язва (Cinq plaies) d'А. Remizov et «(ru) Никон Староколенный de M. Prichvine,
  • les romans de Dimitri Merejkovski, d'Andreï Biely, (ru) Петербур (Pétersbourg), de Boris Zaïtsev (ru) Дальний краï (Le Pays lointain),
  • la pièce de L. Andreïev (ru) Профессор Сторицын» (Le professeur Storipine),
  • les cycles de vers et les romans de Fiodor Sologoub,
  • les poésies lyriques d'Alexandre Blok et son poème (ru) Роза и Крест (La Rose et la Croix) et les recueils de vers d'Anna Akhmatova et d'Igor Sevrianine[1].

L'essai (ru)Человек и культура (L'homme et la culture), dans lequel Razoumnik-Ivanov fait de Pouchkine, Dostoïevski et Tolstoï,les annonciateurs d'une culture spirituelle et morale distincte et différente de culture de la « civilisation » occidentale et l'esprit petit-bourgeois qui gagne l'Europe fait également controverse[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h (ru) Новикова Н. В (N. V. Novikova), « Первоэлементы эстетической программы журнала "Заветы" » [« Premiers éléments sur le programme esthétique de la revue "Préceptes" »], Известия Саратовского университет, no 1,‎ , p. 73 (ISSN 2541-8998, lire en ligne [PDF])
  2. a et b (ru) Т. М. Двинятина (T. M. Dviniatina), « "Заветы", журнал, 1912-1914 » [« Préceptes, revue 1912-14 »], Энциклопедия Санкт-Петербурга (Encyclopédie de Saint-Pétersbourg, sur www.encspb.ru (consulté le 23 août 2017)
  3. (ru) « Заветы", журнал, 1912-1914 », sur encspb.ru Энциклопедия Санкт-Петербурга (consulté le 23 août 2017)
  4. (ru) Новикова Н. В. (N. V. Novikova), « Журнал «Заветы»: к истории создания, становления, рецепции » [« La revue "Préceptes" : création, évolution et réception »], Изменяющаяся Россия — изменяющаяся литература: художественный опыт XХ — начала ХХI веков,‎ , p. 44-50

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (ru) Новикова Н. В (N. V. Novikova), « Первоэлементы эстетической программы журнала "Заветы" » [« Premiers éléments sur le programme esthétique de la revue "Préceptes" »], Известия Саратовского университет, no 1,‎ , p. 73 (ISSN 2541-8998, lire en ligne [PDF])
  • (ru) Новикова Н. В (N. V. Novikova), « «Чеховиана» журнала «Заветы» (1912—1914) » [« Tchekhov dans la revue "Préceptes" (1912—1914) »], Известия Саратовского университет, no 3,‎ , p. 90 (ISSN 2541-8998, lire en ligne [PDF])
  • (ru) Новикова Н. В. (N. V. Novikova), « Журнал «Заветы»: к истории создания, становления, рецепции » [« La revue "Préceptes" : création, évolution et réception »], Изменяющаяся Россия — изменяющаяся литература: художественный опыт XХ — начала ХХI веков,‎ , p. 44-50

Articles connexesModifier

LiensModifier