Point de flétrissement permanent

Le point de flétrissement permanent correspond au seuil en deçà duquel l’humidité du sol ne permet plus à la plante de prélever l'eau dont elle a besoin, car la réserve utile en eau du sol a été entièrement consommée. La plante flétrit alors puis meurt si ce taux d'humidité dure.

Principes physiques sous-jacentsModifier

L'eau du sol est retenue par des forces capillaires qui sont d’autant plus importantes que l’humidité du sol est faible.

Ainsi bien que le sol contienne encore un peu d'eau, à partir du point de flétrissement permanent, la plante n’est plus capable de l’extraire.

Pour la majorité des plantes cultivées sous un climat tempéré, cela correspond à une succion capillaire égale à pF = 4,2.

Le pF, est le logarithme de la pression négative P exprimée en cm d'eau, unité employée volontiers par les pédologues:

   est la succion capillaire exprimée en cm).

La succion capillaire peut être aussi exprimée en unités de pression ou en hauteur d'eau[1].

Notes et référencesModifier

  1. L'eau et le sol Université De Picardie Jules Verne. Jacques Beauchamp. sur u-picardie.fr

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

BibliographieModifier