Point chaud des Canaries

Le point chaud des Canaries est un point chaud situé dans l'océan Atlantique sous les îles Canaries et qui est responsable du volcanisme de l'archipel. L'archipel est une série d'îles approximativement alignées selon un axe ouest-est, et qui se prolonge vers le nord-est par une série de monts sous-marins[1]. L'âge de ces îles diminue d'est en ouest, avec à l'est les îles et monts sous-marins les plus anciens et à l'ouest les îles plus récentes[1]. Ainsi, Fuerteventura et Lanzarote sont îles les plus anciennes avec 20,2 Ma (millions d'années), et El Hierro la plus jeune avec 1,1 Ma ; en comptant les monts sous-marins, on peut remonter jusqu'à 68 Ma pour le mont Lars[1]. Cependant, contrairement à beaucoup de points chauds océaniques, le volcanisme n'est pas restreint à l'île la plus récente (El Hierro) mais est diffus sur l'ensemble des îles de l'archipel[1]. Une hypothèse qui permet d'expliquer ces faits est la présence d'une cellule de convection dans le manteau terrestre qui entraînerait une partie du magma plus vers l'est, activant ainsi les anciennes îles[1]. Selon cette hypothèse, ce magma serait aussi responsable du volcanisme épars au nord-ouest du continent africain jusqu'au sud de l'Espagne[2].

Point chaud des Canaries
Hotspots-more.jpg
N° sur la carte
18Voir et modifier les données sur Wikidata
Type
Existence
Déplacement
Vélocité
20 mm/anVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction
94 degréVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Plaque
Coordonnées

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en) Juan Carlos Carracedo et Valentin R. Troll, Teide Volcano : Geology and Eruptions of a Highly Differentiated Oceanic Stratovolcano, Springer Publishing, (ISBN 978-3-642-25892-3)
  2. (en) Meghan S.Miller, Leland J.O'Driscoll, Amber J.Butcher et Christine Thomas, « Imaging Canary Island hotspot material beneath the lithosphere of Morocco and southern Spain », Earth and Planetary Science Letters, vol. 431,‎ , p. 186-194 (lire en ligne)