Plisthène (père d'Agamemnon et Ménélas)

personnage de la mythologie grecque, fils de Pélops

Dans la mythologie grecque, Plisthène (en grec ancien Πλεισθένης / Pleisthénês), parfois francisé Pleisthénès ou Plisthénès, passe pour le père d'Agamemnon et de Ménélas d'après certains auteurs.

Différentes versionsModifier

Suivant les versions, Plisthène peut être :

Atrée est ainsi soit l'oncle, soit le grand-père d'Agamemnon et de Ménélas.

Les diverses origines littérairesModifier

La tradition faisant d'Agamemnon et de Ménélas les fils de Plisthène plutôt que d'Atrée est ancienne et commune à plusieurs auteurs, mais ne se rencontre jamais chez Homère :

Un personnage mystérieux et ambiguModifier

Plisthène est parfois cité comme un personnage faible ou médiocre[3], mort assez jeune sans gloire[7]. Les enfants de Plisthène, encore très jeunes au moment de sa mort, sont recueillis par leur oncle ou grand-père Atrée[7].

Mais d'autres traditions chargent le personnage de flétrissure physique ou morale :

  • Hésiode hésite, et le dit « hermaphrodite ou boiteux et qui portait un manteau de femme »[4] ;
  • Lucien de Samosate le dit atteint de goutte au pied, mal peu glorieux, rajoutant au grotesque du personnage[9] ;
  • Quintilien le classe dans les « objets de mépris » à cause de son « impudicité »[10].

« Fils de Plisthène » est alors utilisé comme une épithète péjorative voire insultante[11],[8], au contraire de « fils d'Atrée » bien plus valorisant. La discrétion gênée des auteurs font de Plisthène une sorte de monstre social, contrastant avec « la lignée régulière ou l'humanité normale »[12]. Il a été proposé qu'Homère évite volontairement de citer Plisthène dans la lignée des Pélopides pour ne pas altérer l'image d'Agamemnon et Ménélas[13].

Notes et référencesModifier

  1. Scholie de Pindare, Olympiques, I, 144 (cité par Pierre Judée de la Combre, L'Agamemnon d'Eschyle, Commentaires des dialogues deuxième partie, Presses Universitaires du Septetrion, 2001 [lire en ligne]).
  2. Dictys de Crète, Éphéméride de la guerre de Troie [détail des éditions] [lire en ligne], I, 1.
  3. a et b Scholie d'Euripide, Oreste, 4 [lire en ligne].
  4. a et b Jean Tzétzès, Commentaire de l'Iliade (I, 122) = Catalogue des femmes [détail des éditions], fr. 194 MW (= 137b Most [lire en ligne]).
  5. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], III, 2.
  6. Bacchylide, Ode XV (Hélène réclamée).
  7. a b et c Dictys de Crète, I, 1, 2.
  8. a et b Ovide, Remèdes à l'amour[Où ?].
  9. Lucien de Samosate, La Tragodopodagra.
  10. Quintilien, Institution oratoire, III, 7.
  11. Dictys de Crète, I, 9 ; V, 16 ; III, 3.
  12. Ballabriga Notes bibliographiques sur l'ouvrage de M. Papathomopoulos « Nouveaux fragments d'auteurs anciens » in Revue de l'histoire des religions CIC-2/1982 [lire en ligne].
  13. Pierre Judée de la Combre L'Agamemnon d'Eschyle, Commentaires des dialogues deuxième partie, Presses Universitaires du Septetrion, 2001 , p. 712 [lire en ligne].