Pixel shift resolution

La technique du pixel-shift est un procédé d'amélioration de l'image obtenue sur un capteur numérique mise au point par la société Ricoh / Pentax.

UtilisationModifier

Elle est utilisée sur les reflex récents : K1, K3, K70 ainsi que sur la version 3 du Sony Alpha 7 sortie à la fin de 2017.

Les capteurs photographiques sont monochromes, donc nativement insensibles aux couleurs. Ils sont rendus artificiellement sensibles à la couleur par interposition d'un filtre multicolore appelé matrice de Bayer. On rend ainsi le capteur apte à fournir des images colorées mais en réduisant sa définition et en introduisant des distorsions d'interpolation car le procédé de dématriçage crée les pixels manquants par voisinage avec ceux réellement mesurés.

DescriptionModifier

Le pixel-shift consiste à prendre non pas une mais quatre photos consécutives en décalant le filtre de Bayer d'un pixel à chaque fois. Cependant, comme le filtre de Bayer est solidaire du capteur et que les constructeurs savent déjà déplacer l'ensemble pour les besoins des mécanismes de stabilisation, c'est la solution de déplacer le capteur en entier qui a été retenue.

On obtient une information colorimétrique pour chaque pixel qui nécessite moins d'interpolation et qui est ainsi plus précise. A contrario, cette technique a le défaut de provoquer un décalage temporel entre les 4 images fusionnées. De ce fait, elle ne peut être employée utilement qu'avec des restrictions :

  • Réserver le Pixel Shift à des images statiques, de type paysage sans vent ;
  • Mettre l'appareil photo sur un pied très stable ;
  • Utiliser un déclencheur souple ou le retardateur ;
  • Relever le miroir avant la prise de vue.

De plus, il vaut mieux employer un objectif très défini, de préférence avec une focale fixe, en évitant les ouvertures de Diaphragme extrêmes, la définition des capteurs modernes ayant tendance à être proche de celle des optiques.

RemarquesModifier

  • Ricoh / Pentax utilise l'obturateur électronique, et non l'obturateur mécanique, pour minimiser les vibrations ;
  • Ce constructeur propose deux modes de pixel-shift, le premier est classique, le second détecte les éléments ayant bougé entre les 4 images et tente d'y remédier. Dans la pratique cela revient à interpoler à nouveau et on obtient des zones incertaines (là où il y a eu du mouvement) au côté de zones où on a gagné en définition.

Liens externesModifier