Ouvrir le menu principal

Pitoyable mascarade est une pièce de théâtre française produite par la troupe du Café de la gare et créée en 1977. Comédie en prose signée Romain Bouteille et Sotha. Cette pièce composée d'une série de tableaux humoristiques et loufoques s'inscrit dans la vague du Café-théâtre de Paris des années 1970.

Sommaire

IntrigueModifier

Jeux de mots, successions de tableaux humains, de parodies du Théâtre classique ou d'avant-garde, de portraits au vitriol, dans l'esprit « bête et méchant » de journaux satiriques comme Hara-kiri ou Charlie Hebdo, la pièce raconte le massacre de la nation indienne nord-américaine à travers une relecture idéologique anarchisante et extrêmement librement inspirée des faits historiques.

Autour de la pièceModifier

Romain Bouteille, Patrick Dewaere et Henri Guybet s'approprient le sujet et délivrent gags, dialogues et scénographie. Après une longue absence en raison de sa carrière cinématographique, « Pitoyable mascarade » marque le retour de Dewaere comme comédien de café-théâtre et en particulier au Café de la Gare ; une scène installée depuis 1973 au cœur du quartier du sentier de Paris, rue du Temple. Romain Bouteille prend officiellement le titre d'auteur de la pièce en 1981 dans la publication d'un recueil de 5 pièces dont plusieurs coécrites avec sa compagne Sotha, ex épouse de Dewaere.

DistributionModifier

  • Auteur, mise en scène : Romain Bouteille
  • Adaptation et dialogues : Romain Bouteille (+ improvisations)

RéférencesModifier

  • Mado Maurin, Patrick Dewaere, mon fils, la vérité, Paris, éditions Le Cherche midi, , 295 p. (ISBN 978-2749105314)
    Page 130.
  • Romain Bouteille, Sotha, Le Café de la Gare (5 pièces : Le Graphique de Boscop - Les robots ne sont pas méchants - Une pitoyable mascarade - Jean-Paul Sartre contre la dame au slip rouge - Le grand vide sanitaire, Lyon, éditions J. M. Laffont et associés, , 407 p. (ISBN 978-2863680315)
    Collection, le rideau bleu. Récit et dialogues.