Ouvrir le menu principal

Piste Chilkoot

piste Canado-américaine menant au Klondike
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chilkoot.
Piste Chilkoot
Dyea Alaska Oct 2005.JPG
Entrée du sentier à Dyea en Alaska
Localisation
Adresse
Map Chilkoot Trail NPS.jpg
Désignation
En référence à
Type
Classement
Site web
Tracé
Partie de
Chilkoot Trail and Dyea Site (en), Klondike Gold Rush International Historical Park (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Longueur
53 kmVoir et modifier les données sur Wikidata
Chercheurs d'or gravissant le col Chilkoot.

La piste Chilkoot (anglais: Chilkoot Trail) est un passage de 33 milles (53 km) de long à travers la chaîne Côtière qui va de Dyea en Alaska aux États-Unis jusqu'à Bennet en Colombie-Britannique au Canada. Ce chemin passe au col Chilkoot. C'est un lieu historique national du Canada et il fait partie du parc historique national de la ruée vers l'or du Klondike aux États-Unis. C'était un des plus importants accès depuis la côte, pour rejoindre les champs aurifères du Yukon à la fin du XIXe siècle. En 1978, le site du Chilkoot Trail et de Dyea a été désigné National Historic Landmark, et en 1998, pour le centenaire de la ruée vers l'or du Klondike, le lieu historique national de la Piste-Chilkoot[1] en Colombie-Britannique y a été associé pour former le parc historique international de la Ruée vers l'or du Klondike.

HistoireModifier

Ce passage avait été longtemps utilisé par les Tlingits comme voie de commerce et d'échanges, jusqu'à la période de la ruée vers l'or du Klondike. Actuellement, il est utilisé par les randonneurs et les touristes qui le visitent entre la fin mai et le début septembre.

TlingitsModifier

Le Chilkoot Trail était pour eux un lieu de passage vital pour l'acheminement des denrées depuis la côte jusqu'à l'intérieur des terres. L'arrivée de la Compagnie de la Baie d'Hudson et des nouveaux colons affaiblit largement le système commercial des autochtones, qui diminua jusqu'à son extinction totale. Il fut alors utilisé par les chercheurs d'or.

Ruée vers l'orModifier

 
Campement de prospecteurs au sommet du col Chilkoot.

D'abord concentrée sur la région de Dawson City, au Yukon, le Chilkoot Trail devient le passage le plus populaire pour y accéder. Les autres routes, qui passaient par Skagway et le col White étant beaucoup plus longues, bien que nettement plus faciles à emprunter. Le port de Dyea, sur la rivière Taiya ne permettait l'accès qu'aux petits bateaux à faible tirant d'eau. Les prospecteurs y arrivaient et empruntaient alors le difficile passage par le Chilkoot Trail, avec leur équipement et leurs provisions, encadrés par la Police montée du Nord-Ouest.

Aujourd'huiModifier

 
Le train au col White.

Après la ruée vers l'or, la piste Chilkoot fut abandonnée, les prospecteurs qui cherchaient encore du minerai dans la région lui préfèrent la voie par la nouvelle White Pass and Yukon Route, une voie de chemin de fer les embarquant à Whitehorse.

En 1969, les gouvernements du Canada et des États-Unis ont décidé d'insérer le Chilkoot Trail dans le Klondike Gold Rush National Historical Park, qui réunit plusieurs sites comme Skagway ou Dyea. Elle a été désignée National Historic Landmark le [2]. Le Canada fait de même le en désignant la piste Chilkoot, lieu historique national[3]. En 1998 eut lieu la concrétisation officielle de ce projet avec la création du parc historique international de la Ruée-vers-l'Or-du-Klondike.

Aujourd'hui, la piste Chilkoot est devenue une destination populaire pour les habitants de l'Alaska Panhandle et du territoire canadien du Yukon, ainsi que pour de nombreux touristes étrangers. Toutefois, pour préserver le site, le National Park Service des États-Unis et l'agence gouvernementale canadienne Parcs Canada, limitent la quantité de visiteurs autorisés à s'y rendre. La saison court de la fin du mois de mai jusqu'au début de septembre, le pic de fréquentation étant en juillet-août, des avalanches pouvant se produire encore en mai, et le climat humide et froid ne convenant pas à la randonnée après le mois de septembre. Il existe 9 terrains de camping sur le site.

Dans la littératureModifier

  • Dans La Route de Gakona, les deux héros principaux, Français entrés clandestinement aux États-Unis, s'aventurent sur la piste Chilkoot en plein hiver pour pouvoir traverser incognito la frontière vers le Canada.
  • Dans le chapitre 8 de La Jeunesse de Picsou, Don Rosa reproduit l'image du Col en page 5, case 5[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Lieu historique national du Canada de la Piste-Chilkoot », sur Toponymie du Canada (consulté le 31 juillet 2011)
  2. « Chilkoot Trail and Dyea Site » [archive du ], sur National Historic Landmark Program (consulté le 31 juillet 2011)
  3. « Lieu historique national du Canada de la Piste-Chilkoot », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 31 juillet 2011)
  4. Base de données INDUCKS

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Pierre Berton (editor), Frank Newfeld (design) et Barbara Sears (photographic research), The Klondike quest : a photographic essay, 1897-1899, Erin, Ont. Ellicott Station, Buffalo, N.Y, Boston Mills Press Distributed by Firefly Books, (1re éd. 1983), 239 p. (ISBN 978-1-550-46453-5, OCLC 57339953)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :