Piste Bozeman

espace naturel protégé américain

La piste Bozeman (Bozeman Trail) était une route terrestre reliant les territoires gagnés par la ruée vers l'or dans le Montana à la piste de l'Oregon.

Piste Bozeman
Image dans Infobox.
Marqueur de la piste près de Buffalo dans le Wyoming.
Localisation
Continent
Adresse
Bozeman01.png
Désignation
En référence à
John Bozeman (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Type

HistoriqueModifier

Tracée en , la piste Bozeman va de Fort Laramie au territoire minier du Montana, coupant ainsi le territoire des tribus Lakotas le long des Black Hills. Ce tracé empiétant sur les terres des Amérindiens, le chef Red Cloud demande sa fermeture, bien que le traité de Fort Laramie de 1851 permette aux Américains de construire des routes sur ces terrains.

Durant les négociations, les Américains construisent trois forts (Reno, Phil Kearny et C. F. Smith) pour protéger la route ; cette construction déclenche les représailles des Amérindiens, et déclenche la guerre de Red Cloud. Durant la bataille de Fetterman, qui a lieu près de la piste, un corps de 80 soldats américains est exterminé près du fort Phil Kearny par 500 Lakotas, Cheyennes et Arapahos.

En , les Américains acceptent d'abandonner la piste et les forts construits, et signent le traité de Fort Laramie de 1868. Mais en 1876, après la guerre des Black Hills, l'armée américaine rouvre la piste.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Dorothy M. Johnson, The Bloody Bozeman : the Perilous Trail to Montana's Gold, Missoula, Mountain Press Publishing Company, (1re éd. 1983), 366 p. (ISBN 978-0-87842-152-7, lire en ligne).

Pages liéesModifier

Liens externesModifier