Pietro di Giovanni Tedesco

sculpteur italien
Pietro di Giovanni Tedesco
Image dans Infobox.
Madonna della Rosa d'Orsanmichele.
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Période d'activité
Œuvres principales
Madonna della Rosa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pietro di Giovanni Tedesco (d'origine allemande[1] ou flamande[2]) est un sculpteur italien qui a été actif à Florence entre 1386 et 1402.

BiographieModifier

Sa première apparition à Florence remonte à l'année 1386 où il travaille sans interruption pour la cathédrale jusqu'en 1399.

En 1402, il est à Orvieto pour les fonts baptismaux.

Il est surtout connu pour sa Madonna della Rosa, représentation de la sainte patronne de l'Arte dei Medici e Speziali à Orsanmichele, la loggia des Arti di Firenze.

Comme pour beaucoup d'œuvres certains projets de sculptures sont d'abord dessinés par un peintre :

« 5 septembre 1387 - A Lorenzo di Bicci, peintre, pour le payement du dessin d'un certain apôtre pour donner à maître Piero Tedesco, sculpteur »

— Comptes du dôme de Florence

Son style mélangé de réalisme et d'imitation romaine annonça la Renaissance[3].

Nicolo di Piero de Lamberti d'Arezzo fut son assistant.

ŒuvresModifier

  • Statue d'ange (1386),
  • Statues d'apôtre (longtemps attribuées à Andréa Pisano)
  • Figures de saint André et de saint Simon (1387),
  • celles de saint Marc et de saint Jean (1388),
  • celle de saint Jacques (1389),
  • celles de saint Thomas et de saint Barthélémy (années 1390),
  • celle de saint Étienne (1391),
  • Madonna della Rosa, Orsanmichele,
  • Statues de saint Victor, de saint Ambroise et de saint Jérôme,
  • Décoration du portail latéral de droite du Duomo de Florence (entre 1395 et 1398),
  • Fonts baptismaux du Duomo d'Orvieto (1402).

Notes et référencesModifier

  1. vanté par Lorenzo Ghiberti
  2. On l'appelle « Teutonicus » dans les comptes latins ou « de Brabanlia » du Brahant.
  3. Louis Courajod

BibliographieModifier

  • Louis Courajod, « Leçons professées à l'École du Louvre (1887-1896) », publiées par MM. Henry Lemonnier et André Michel, in Les Origines de la Renaissance, Paris, Alphonse Picard et fils, Ed. Libraires des Archives Nationales et de la Société de l'École des Chartes.