Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Fils d'un entrepreneur, il travaille d'abord avec son père puis achève ses études à Paris. En 1773, il est nommé ingénieur des bâtiments civils de la marine à Rochefort et est muté en septembre 1777 à la Indret où il est chargé de la construction des bâtiments destinés à abriter la fonderie de canons pour la marine. Il termine les travaux en 1778 et est nommé ingénieur en chef en janvier 1781, à Rochefort, ville où il accomplit une œuvre considérable, construisant en particulier les nouvelles casernes et le nouvel hôpital. Il établit aussi les plans des bâtiments de la fonderie du Creusot (1781-1782) et analyse la possibilité d'un dessèchement des marais de la région de Rochefort.

Au début de la Révolution française, il travaille à l'hôpital du Port-des-Barques et à la construction de cales pour les vaisseaux et dessine une immense porte pour l'entrée de la ville de Rochefort mais il meurt à Toulon le 3 septembre 1794.

RéalisationsModifier

 
Hôtel de ville de Châteaudun

BibliographieModifier

  • Martine Acerra, Rochefort, la construction navale française (1661-1815), Paris, 4 vol., Librairie de l’Inde, 1993
  • Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Tallandier, 2002, p. 505

Notes et référencesModifier

  1. Simon Robert et Evelyne Grunberg : Châteaudun - 1723-1914, de l'incendie à la Belle Époque. Deux siècles d'urbanisme, Édité par la ville de Châteaudun, 2007, p. 52 (ISBN 978-2-95223-631-7)

Liens externesModifier