Pierre Magalotti

général d'armée française
Pierre Magalotti
Biographie
Décès
Nom dans la langue maternelle
MagalottiVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Pierre Magalotti ( ? - ) est un lieutenant-général français d'origine florentine, peut-être neveu de Jules Mazarin.

BiographieModifier

Il entra au service du roi de France en 1641 comme mestre de camp d'un régiment de cavalerie à son nom. Il est ensuite nommé maréchal de camp par brevet du . En 1644, il reçut le commandement de l'armée française pour le siège de La Mothe-en-Bassigny, appartenant alors au duché de Lorraine. Pendant ce siège, il fit une visite aux tranchées entourant la ville le . C'est alors qu'il fut blessé à la tête d'un coup de mousquet dont il mourut le , jour de sa nomination à la lieutenance générale des armées du Roi[1]. Le corps du général Magalotti fut conduit à Chaumont : il fut exposé à l'église Saint-Jean avec tous les honneurs d'un gouverneur de province. C'est dans cette église qu'il est enterré dans un caveau près du sépulcre.

Son neveu Bardo di Bardi Magalotti releva le nom de Magalotti sur autorisation de Louis XIV à partir de 1645.

À la fin du XIXe siècle, l'administration française donna le nom de Magalotti au fort de Dampierre, de la ceinture de défense de la ville de Langres[2].

RéférenceModifier

  1. Pinard, Chronologie historique-militaire : contenant l'histoire de la création de toutes les charges, dignités et grades militaires supérieurs, de toutes les personnes qui les ont possédés... des troupes de la maison du Roi, t. quatrième : Contenant les Leutenans généraux des armées du Roi, depuis la création de cette Charge en 1621 jusqu'au règne de Louis XV en 1715, Paris, C. Hérissant, (BNF 31113539, lire en ligne), p. 27-28.
  2. Maurice Legros, Vie et déclin d'un géant : le Fort de Dampierre et les Forts autour de Langres, .