Piero Bianconi

chroniqueur, essayiste, historien d'art et traducteur des classiques français
Piero Bianconi
Naissance
Minusio (Suisse)
Décès (à 85 ans)
Minusio (Suisse)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Italien
Genres

Piero Bianconi, né à Minusio le et mort à Minusio le [1],[2] est un écrivain et enseignant suisse italien.

BiographieModifier

Piero Bianconi a étudié à Fribourg, puis a séjourné à Florence et Rome, avant de retourner dans le canton du Tessin où il a enseigné à la Scuola Magistrale (Haute école pédagogique) de Locarno et au lycée[2]. Il est mort victime d'un accident de la route[2].

PublicationsModifier

  • Ritagli, Bellinzone, Istituto Editoriale Ticinese, 1943
  • Il cavallo Leopoldo : ritratti e ricordi, Locarno, Carminati, 1951
  • Ossi da mordere, Lugano, Ed. del Cantonetto, 1963
  • Gocce sui fili, Lugano, Ed. del Cantonetto, 1963
  • L'Alberelle di San Lorenzo, Lugano, Ed. del Cantonetto, 1966
  • Le soste del sedentario, Chiasso, Elvetica, 1968
  • L'Arbre généalogique, Lausanne, Ed. de l'Aire, 1989 (Albero genealogico, Lugano, Pantarei, 1969)
  • Diario del rimorso : 1975-1977'', Locarno, Dadò, 1979

Notes et référencesModifier

  1. Article Piero Bianconi dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. a b et c (it) « Bianconi, Piero », sur bibliomedia.ch (consulté le )

Liens externesModifier