Picot de Peccaduc

militaire français

Pierre-Marie-Auguste Picot de Peccaduc (ou de Peccadeuc), puis von Herzogenberg (Grand-Fougeray, - Vienne, ), était un sergent-major à l'École royale militaire à Paris en 1785, quand Napoléon Bonaparte (1769-1821) y était un cadet.

August von Herzogenberg
Le Feldmarschall-Leutnant Pierre-Marie-Auguste von Herzogenberg, ex-Picot de Peccaduc. Lithographie de Josef Kriehuber, 1834.
Biographie
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Vienne
Nationalité
Activités
Père
Pierre Jean Baptiste Picot de Peccaduc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Angélique Marguerite de La Chevière (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Anna Gräfin Sedlnitzky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
August Picot de Peccaduc, Freiherr von Herzogenberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

Selon le mythe napoléonien, Picot de Peccaduc, cadet le plus gradé de sa promotion, se mit entre Napoléon et son cadet ennemi Louis-Edmond-Antoine le Picard de Phélippeaux (1767-1799), futur contre-révolutionnaire, pour les empêcher de se donner des coups de pied l'un à l'autre, et par conséquent il reçut des coups de pied de tous les deux. Abel Gance, dans son film Napoléon de 1927, transposa cette scène de Paris à Brienne, où Napoléon avait été un sous-cadet[Quoi ?].

Notes et références modifier

Liens externes modifier