Phosphure de nickel

En 2020 on connaît neuf phosphures de nickel, dont la plupart sont connus à l'état naturel (nom du minéral entre parenthèses dans la liste ci-dessous) :

Un dixième phosphure de nickel, un minéral non nommé de formule Ni5P, a été signalé en 2016 parmi la chromite d'une ophiolite de l'Oural (Russie)[9], mais non confirmé.

Dans les minéraux indiqués ci-dessus, une petite partie du nickel est remplacée par du fer ferreux : on écrit leurs formules sous la forme (Ni,Fe)xPy. On connaît aussi des minéraux qui sont des phosphures de fer et de nickel dans lesquels c'est le fer qui prédomine (barringerite, schreibersiteetc.) : on écrit leurs formules sous la forme (Fe,Ni)xPy.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Melliniite », sur Mindat.org (consulté le ).
  2. a b c d e f g et h (en) H. G. Von Schnering et W. Hönle, « Phosphides - Solid-state Chemistry », dans R. Bruce King, Encyclopedia of Inorganic Chemistry, John Wiley & Sons, (ISBN 0-471-93620-0).
  3. (en) « Nazarovite », sur Mindat.org (consulté le ).
  4. (en) « Transjordanite », sur Mindat.org (consulté le ).
  5. (en) Sergey N. Britvin, Mikhail N. Murashko, Yevgeny Vapnik, Yury S. Polekhovsky, Sergey V. Krivovichev et al., « Halamishite, Ni5P4, a new terrestrial phosphide in the Ni–P system », Physics and Chemistry of Minerals, vol. 47,‎ , article no 3 (DOI 10.1007/s00269-019-01073-7).
  6. (en) « Halamishite », sur Mindat.org (consulté le ).
  7. (en) « Nickelphosphide », sur Mindat.org (consulté le ).
  8. (en) « Negevite », sur Mindat.org (consulté le ).
  9. (en) « Unnamed (Ni-Fe Phosphide) », sur Mindat.org (consulté le ).