Ouvrir le menu principal

Phnom Kulen

massif montagneux du Cambodge

Phnom Kulen
Localisation du Phnom Kulen au Cambodge.
Géographie
Altitude 487 m, non nommé
Longueur 40 km
Administration
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Province Siem Reap
Géologie
Roches Grès

Le Phnom Kulen est un massif qui culmine à 487 mètres d'altitude, situé au nord-est immédiat du site archéologique d'Angkor, au Cambodge.

ToponymieModifier

Le mot khmer គូលែន, kulên désigne le fruit nommé litchi en français.

GéographieModifier

Le Phnom Kulen abrite les sources des rivières qui baignent le site d'Angkor : Puok, Siemreap (en) et Roluos. Un micro-climat favorise les productions de fruits du Phnom Kulen, qui sont très réputées dans la région d'Angkor.

PatrimoineModifier

 
Escaliers d'accès à la pagode du bouddha couché (2011).

Le plateau oriental du Phnom Kulen Est[1] a été un lieu historique[2] et sacré à cause des avantages de sa situation géographique. Il comporte de nombreux vestiges archéologiques[3],[4]. Un petit temple se dresse au sommet de la montagne, abritant un grand bouddha couché, directement sculpté dans le grès. Ce bouddha, contrairement à l'iconographie traditionnelle, est couché sur son côté gauche ; il présente de fortes influences de l'art de Dvâravatî[5].

La partie centrale du massif contient les sites de la Rivière aux mille lingam et de Kbal Spean. En 800, Jayavarman II y déplace sa capitale sur le site appelé alors Mahendraparvata, aujourd'hui le Phnom Kulen. Il y fait célébrer en 802 le rituel magique pour libérer le Cambodge de la tutelle de Java, comme décrit sur la stèle du Sdok Kok Thom.

Protection environnementaleModifier

Le site a été ajouté à la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO, le 1er septembre 1992, dans la catégorie des monuments culturels[6].

Le parc national de Phnom Kulen se trouve 48 km au nord de Siem Reap.

Culture populaireModifier

Quelques scènes du film Deux frères de Jean-Jacques Annaud (2004) ont été tournées sur les pentes menant à Kbal Spean.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Jean Boulbet, « Phnom Kulen, paysage rural particulier au Cambodge, Études rurales », 53-54-55-56, Agriculture et sociétés en Asie du Sud-Est, 1974.
  2. Étienne Aymonier, Le Cambodge, Ernest Leroux, Paris 1904.
  3. Jean Boulbet et Bruno Dagens, « Les sites archéologiques de la région du Bhnam Gulen (Phnom Kulen) », Arts Asiatiques (numéro spécial) tome XXVII, Paris, 1973.
  4. Pierre Dupont, « Les monuments du Phnom kulen : le Prasat Nak Ta », BEFEO XXXV111, 1938.
  5. Louis Frédéric, L'Art de l'Inde et de l'Asie du Sud-Est, Flammarion, 1994, p.401-402 (ISBN 2-08-012252-5).
  6. Site des Kulen - UNESCO Patrimoine mondial de l'humanité