Philippe de Narbonne-Lara

officier militaire et haut fonctionnaire français

Philippe-Louis-Marie-Innocent-Christophe-Juste de Narbonne-Lara, duc de Narbonne-Lara, (né à Parme le - mort à Paris le ) est un officier militaire et haut fonctionnaire français.

Philippe de Narbonne-Lara
Fonction
Sous-préfet de l'arrondissement d'Alès
-
Sainte-Colombe (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Famille de Narbonne-Lara (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie

BiographieModifier

Il est le fils naturel de Louis XV et de Françoise de Châlus qui était mariée à Jean-François de Narbonne-Lara (né à Aubiac le , et mort à Agen le où il habitait dans l'hôtel Lacépède depuis 1801), comte de Narbonne-Lara, puis duc de Narbonne-Lara en 1780, maréchal des camps et armées du Roi, gentilhomme de l'infant-duc de Parme en 1758 et commandant dans le Haut-Languedoc.

Il est le frère aîné de Louis Marie de Narbonne-Lara et le neveu de François de Narbonne-Lara.

Sous-lieutenant en 1767, capitaine de dragons au régiment de la Reine, Colonel du régiment de Forez et maréchal de camp en 1790, il émigre à la Révolution puis sert à l'armée des Princes, vit à Rome titré Grand d'Espagne en 1806 et rentre à la Restauration. Il est fait lieutenant-général des armées du roi et épouse par contrat le (religieusement le 5 février à Versailles) Antoinette-Françoise-Claudine de La Roche-Aymon, dame d'honneur de Madame Adélaïde fille d'Antoine Louis François de la Roche-Aymon, lieutenant-général des armées du roi, chevalier des ordres du Saint-Esprit et de Saint-Louis et de Françoise-Charlotte de Bidal d'Asfeld, sans postérité.

Il est sous-préfet de l'arrondissement d'Alès de 1815 à 1817, puis de l'arrondissement de Florac.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier