Ouvrir le menu principal

Philippe Rahm

architecte suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rahm.

Philippe Rahm
Présentation
Naissance
Pully, Suisse
Activités Architecture, urbanisme
Diplôme Architecte EPFL, 1993
Formation École polytechnique fédérale de Lausanne
Œuvre
Agence Philippe Rahm architectes
Distinctions Prix d'Architecture, Médaille de la Fondation Académie d'Architecture 1977 (2019)
Chevalier de l'Ordre du Mérite Culturel, Monaco (2017),
Wallpaper* Award (2015)
Ordos Prize (2009),
Carte Blanche (2008),
Lauréat Villa Kujoyama (2003)

Philippe Rahm, né en 1967 à Pully en Suisse, diplômé de l'École polytechnique fédérale de Lausanne en 1993, est un architecte suisse, dont l’agence est située à Paris.

BiographieModifier

Philippe Rahm étudie l’architecture en Suisse de 1987 à 1993 à l’ETH de Zürich et à l’EPF de Lausanne dont il est diplômé en 1993. De 1995 à 2004, Philippe Rahm ouvre une agence avec Jean-Gilles Décosterd « Décosterd & Rahm, associés » à Lausanne, Suisse, qui représentera la Suisse à la Biennale d'architecture de Venise en 2002[1]. Depuis 2005, il dirige « Philippe Rahm architectes » à Paris où il travaille actuellement. En 2011, Il a remporté, avec Catherine Mosbach et Ricky Liu & Associates, le concours international pour le Parc Central de Taichung (zh), un parc urbain de 70 hectares à Taiwan[2] qui a ouvert à l'automne 2018[3]. En 2019, il remporte avec le bureau néerlandais OMA le concours pour le plan d'urbanisme des quartiers Farini et San Cristoforo à Milan[4]. À l'échelle architecturale et urbaine, il porte une attention particulière au climat[5], à l'atmosphère[6] et à la santé[7] dans le cadre du développement durable[8]. En 2017, il remporte avec Nicolas Dorval-Bory le concours pour l'Agora de de la Maison de la Radio à Paris[9]. D'autre part, Philippe Rahm est Maître de Conférence à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles (énsa-v) et a été professeur invité à la Graduate School of Design[10] de l'université Harvard aux États-Unis[10], à Princeton et à l'Université de Columbia à New York[11] ou encore à Cornell University[12]. Philippe Rahm a été résident à la Villa Médicis[13] à Rome en 2000[14]. Son travail a été exposé au Guggenheim de New York[15], au Centre Pompidou[16] à Paris, ou au Centre Canadien d'Architecture[17].

 
Philippe Rahm dans le Jardin Météorologique du Parc Central (台中中央公園) de Taichung, Taiwan, en juillet 2018.

BibliographieModifier

De Philippe RahmModifier

  • 2019, « Le jardin météorologique, et autres constructions climatiques », Editions B2, France, (ISBN 978-2-36509-100-8).
  • 2017, « Form Follows Climate », Oil Forest League, Italie, (ISBN 9788894139464).
  • 2015, « Météorologie des sentiments », Les Petits matins, Paris, France, (ISBN 978-2-36383-073-9).
  • 2014, « Constructed Atmospheres », Postmediabooks, Paris, France, (ISBN 978-8-87490-124-1).
  • 2010, « Typologies météorologique », Am weissenhof Galerie, Stuttgart, Allemagne.
  • 2009, « Architecture météorologique », Archibooks, Paris, France, (ISBN 2-35733-049-X).
  • 2006, « Environ(ne)ment : approaches for tomorrow», Gilles Clément, Philippe Rahm, Skira, Milan, Italie, (ISBN 88-7624-959-1).
  • 2005, « Ghost flat », Philippe Rahm, Marie Darrieussecq, CCA Kitakyushu, Japan.
  • 2005, « Distorsions », HYX éditeurs, Orléans, France, (ISBN 2-910385-40-X).
  • 2004, « Ghostscape » Monum, ENSBA, Paris, (ISBN 2-84056-169-7).
  • 2002, « Architecture physiologique » Décosterd & Rahm, Birkhauser, Bâle, Boston, Berlin, (ISBN 3-7643-6944-2).

Sur Philippe Rahm (sélection)Modifier

  • 2018, "The Urban Microclimate as Artifact ", Sascha Roesler / Madlen Kobi (es.) / Birkhäuser, Bâle, Suisse, (ISBN 978-3-0356-1515-9).
     
    Vue du Centre de Maintenance du Parc Central de Taichung, Taiwan en 2018 (Philippe Rahm architectes, Mosbach paysagistes, Ricky Liu & Associates)
  • 2017, "Garden City" Anna Yudina, Thames and Hudson, Londres (ISBN 978-0500343265)
  • 2016, "Climates: Architecture and the Planetary Imaginary", GSAPP, Lars Müller, Suisse (ISBN 978-3037784945)
  • 2016, “Landscape Architecture and Digital Technologies” Jillian Walliss, Heike Rahmann, Routledge, UK (ISBN 978-0415745857)
  • 2015, "Ecological Urbanism", édité par Mohsen Mostafavi, Lars Müller Publishers, Zürich, Suisse (ISBN 978-3037784679)
  • 2014, "Brève histoire de l'air" par Cyrille Simonnet, Quae éditions, France (ISBN 978-2759222339)
  • 2013, «Das Klima als Entwurfsfaktor: Architektur und Energie", par Heinz Wirz, Quart Verlag, Lucerne, Suisse (ISBN 978-3037610725)
     
    Vue de la partie Nord du Parc central de Taichung, Taiwan et ses 7 000 m2 de panneaux photovoltaiques ( Philippe Rahm architectes, mosbach paysagistes, Ricky Liu & Associates)
    2012, “Futuristic visions of future living” DAAB Books, Koln, Allemagne (ASIN: B00SLRX1R8)
  • 2011, " Architecture Dialogue ", Marc Angelil, ETH Zurich / Niggli Editors, Zurich, Suisse, (ISBN 3-7212-0802-1).
  • 2011, " Landform building: architecture new terrain ", Stan Allen, Lars Müller publishers, Bâle, (ISBN 3-03778-223-4).
  • 2006, " CH Architecture in Switzerland ", Philip Jodidio, Édition Taschen, Cologne, (ISBN 978-3-8228-3973-7).
  • 2006, " Architecture now ", Philip Jodidio, Édition Taschen, Cologne, (ISBN 3-8228-3989-2).
  • 2005, " Verb conditioning : architecture boogazine : the design of new atmospheres, effects and experiences ", Albert Ferre, Édition Actar, Barcelone, (ISBN 84-95951-86-X).

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. deimos.ch - Zurich, Switzerland, « biennials.ch – Pro Helvetia's platform to present the Swiss contributions to the Venice Biennials », sur biennials.ch (consulté le 2 octobre 2018)
  2. « Un poumon vert au cœur de Taiwan », Le Monde.fr,‎ (ISSN 0395-2037, lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  3. Luc Debraine, « A Taïwan, une oasis de verdure suisse », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  4. « OMA et le Laboratorio Permanente, lauréats du « Concours Farini » à Milan - D'architectures », sur www.darchitectures.com (consulté le 21 juillet 2019)
  5. (en) « Architecture météorologique », sur www.domusweb.it (consulté le 2 octobre 2018)
  6. « Philippe Rahm Architectes | postmedia books », sur www.postmediabooks.it (consulté le 2 octobre 2018)
  7. Imperfect Health, (ISBN 9783037782798, lire en ligne)
  8. « Google Scholar », sur scholar.google.com (consulté le 2 octobre 2018)
  9. « Texto Réhabilitation #9 - Été 2017 », Texto, Radio France,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  10. a et b (en-US) « Meteorological Architecture - Harvard Graduate School of Design », sur www.gsd.harvard.edu (consulté le 2 octobre 2018)
  11. (en) « Columbia GSAPP », sur Columbia GSAPP (consulté le 2 octobre 2018)
  12. (en) « Philippe Rahm | Cornell AAP », sur aap.cornell.edu (consulté le 21 juillet 2019)
  13. « Résidences - Villa Médicis », Villa Medici,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  14. « Philippe Rahm - Villa Medici », Villa Medici,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  15. (en-US) « Contemplating the Void: Interventions in the Guggenheim Museum », Guggenheim,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  16. « Airs de Paris Centre Pompidou », Centre Pompidou,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018)
  17. Centre Canadien d’Architecture, « Environnement : manières d’agir pour demain Gilles Clément/Philippe Rahm », sur www.cca.qc.ca (consulté le 2 octobre 2018)
  18. « Ordonnance Souveraine n° 6.646 du 18 novembre 2017 portant promotions ou nominations dans l'Ordre du Mérite Culturel. », sur Journal de Monaco (consulté le 13 mai 2019).

Notices d'autorité: http://viaf.org/viaf/10782756/#Rahm,_Philippe,_1967-...., http://www.getty.edu/vow/ULANFullDisplay?find=Philippe+Rahm&role=&nation=&prev_page=1&subjectid=500268256, http://www.worldcat.org/identities/lccn-nr2003025372/, https://scholar.google.fr/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=%22philippe+rahm%22&btnG=

Liens externesModifier