Philippe Festou

compositeur français

Philippe Festou (Toulon, ), est un compositeur et guitariste français.

Philippe Festou
Philippe Festou.jpg
Philippe Festou en 2019.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
Maître
Site web

BiographieModifier

Philippe Festou fait ses études au conservatoire de Marseille, dans la classe de composition de Régis Campo[1].

Ses œuvres (une centaine d'opus)[1] ont été interprétées dans le monde par divers ensembles : ensemble TIMF (Corée du sud)[2], Bradyworks (Canada), Etymos ensemble ou SIO (Italie), MG21 (France) et des solistes comme Florentino Calvo, Joël Versavaud, François Veilhan, Vincent Beer Demander, Hélène Pereira ou encore Barre Phillips.

Directeur artistique et musical de l’ensemble Yin Martigues-Marseille Métropole depuis 2004[1], il a aussi été compositeur durant quatre ans au laboratoire de musique et d’informatique de Marseille (MIM) où il a participé à un travail de recherche sur les « unités sémiotiques temporelles » (UST) intermédias, rapports subtils d'interdépendance du son avec l'image et du son avec le mouvement[3]. Il a composé de nombreuses œuvres pour des pièces chorégraphiques, notamment avec la compagnie MEAARI et la chorégraphe Giovanna Velardi[1],[4],[5].

En 2016, il reçoit une mention spéciale au prix international pour l'écriture musicale non-conventionnelle Cluster à Lucca (Italie) pour son second quatuor à cordes Intervalle, qui a ensuite été créé à Séoul (Corée du sud) par l'ensemble TIMF.

Son écriture tisse des liens entre musique, spiritualité, philosophie, poésie, arts de l'image, danse et ouvre des espaces créatifs souvent proches du théâtre musical. Il conceptualise la méthode du jeu sunétique, espace mouvant entre écriture et improvisation et se concentre sur le paradoxe musical du « silence » en intégrant les façons de l’amener d'un point de vue sonore[6],[7],[8]. Le rapport fin entre l'univers des sons qui nous entourent et l'univers instrumental tient une place de choix dans son écriture qui explore notre univers perceptif, conceptualisé sous le terme de kairotopie ; celle-ci implique le public dans les processus créatifs et interactifs lors d'une performance.

ŒuvresModifier

Compositions principalesModifier

  • La science de l'inconscience (2019) pour flûte alto et piano
  • Espaces 2 (2019) pour clarinette
  • Imaginary patterns (2019) pour 2 flûtes, 2 clarinettes, 1 clarinette basse, 2 saxophones, contrebasse, piano et percussions
  • Places (2019) pour 2 clarinettes, piano, percussions et électroacoustique
  • Quintessences (2018) pour piano et voix récitante
  • Para-Dogme (2018) pour violoncelle, piano, percussions et électroacoustique
  • Iki (2018) pour flûte
  • 3 danses (2018) pour piano à quatre mains
  • Streams breaking Silence (2017) pour clarinette/clarinette basse, flûte, violoncelle, percussions et live electronics
  • Boussole (2017) pour violon et électroacoustique[9]
  • Quatuor à cordes no 2 « intervalle » (2016)
  • Ti Quan (2015) opéra de chambre : soprano, comédienne, clarinette/clarinette basse, flûte et percussions
  • Interstices 7 (2014) pour mandoline et piano (OCLC 924311941)
  • Impro-Vision no 5 (2014) pour alto et électroacoustique
  • Picalogue (2014) pour guitare
  • Signatures II (2013) pour alto et percussions
  • Périodes IV (2010) pour orchestre à plectre avec contrebasse[10] (OCLC 785073245)
  • Thinking outside of the box (2009) pour voix de mezzo soprano, clarinette, trombone, basson, guitare électrique, percussions et improvisateur(s)
  • Périodes (2007) pour électroacoustique[11] (OCLC 1036148585)
  • Construction/Déconstruction (2006) pour clarinette/clarinette basse, saxophone soprano, violon, violoncelle, guitare, percussions et électroacoustique[12]
  • Symphonie érotique (2006) pour orchestre[13]
  • Mediterraneo (2006) pour quintette à vent

PublicationsModifier

DiscographieModifier

  • Do it - avec André Jaume (, Night and Day/Charlotte productions CP179) (OCLC 658658195)
  • Black suite - Philippe Festou Grand 8 (2001, Night and Day)
  • Des sons et des songes - Philippe Festou Grand 8 (2005, Celp)
  • Construction/Déconstruction - Ensemble contemporain Yin (, Sornettes) (OCLC 624175131)
  • Musique Primale - Ensemble contemporain Yin, Barre Phillips et Joël Versavaud - Sornettes (2009)
  • Correspondances - Ensemble contemporain Yin, Philippe Festou, guitare, percussion et direction - Durance - Sornettes (2012, Studio ECS, 20120716) (OCLC 852213084)
  • Ti Quan - Compagnie 1.618 (2015, Parnassié éditions)[16],[17],[18]
  • From air to ears - Philippe Festou (2016, Sornettes)
  • Places - Ensemble Yin (2019, label φ)

En collaborationModifier

  • Our time has come (David Carion, nouvelle assemblée sonore d’Aquitaine) (2009)
  • Panorama de la musique Française pour orchestre à plectre (ensemble MG 21, direction artistique, direction musicale : Florentino Calvo) (2011)
  • Remember Petrucciani - Philippe Petrucciani, Nathalie Blanc, Dominique Di Piazza, Francesco Catellani… (2016, JV)
  • Azoth - direction artistique, Hélène Pereira, piano (2019, Col Legno)[19]

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Philippe Festou », sur productionsdoz.com, Les Productions d'OZ, .
  2. (en) « Past Concerts », sur ensembletimf.org, .
  3. « D'une lune à l'autre », sur labo-mim.org, Laboratoire Musique et Informatique de Marseille, .
  4. « Ensemble Yin, À la verticale des chemins », Martigues.
  5. « Treize jours à New York, voyage compris », Martigues, .
  6. Edith Weber, « Le jeu sunétique. Un outil pour le monde sonore », sur L'éducation musicale, .
  7. Frédéric Isoletta, « Un néologisme pour évoquer l’épineux problème de l’improvisation : sunétique, par Philippe Festou — Conscience du sonore », sur journalzibeline.fr, Zibeline, .
  8. Philippe Festou, « Du papier à l’oreille, l’interprétation en question », sur presentcontinu.com, Présent Continu, .
  9. [vidéo] Boussole sur Vimeo
  10. [vidéo] Périodes IV sur YouTube
  11. [vidéo] Périodes sur YouTube
  12. [vidéo] Construction/Déconstruction sur YouTube 2, 3, 4
  13. « Philippe Festou, compositeur, nous offre une symphonie… érotique », sur www.compositeur.org, .
  14. « Le jeu sunétique », sur free-scores.com.
  15. « Philippe Festou », sur temperaments.fr, .
  16. Jean-Michel Calvez, « Revue : Clair et Obscur, Ti Quan », sur clairetobscur.fr, .
  17. (en) [vidéo] Ti Quan (Teaser) sur Vimeo
  18. [vidéo] Ti Quan (fondation Vasarely) sur YouTube, [vidéo] Ti Quan (Théâtre des salins) sur YouTube
  19. Thierry Vagne, « Découvrir la musique contemporaine : Nouveautés contemporaines… Hélène Pereira, Azoth », sur vagnethierry.fr, .

Liens externesModifier