Philippe-Thierry de Waldeck

comte allemand

Philippe-Thierry de Waldeck (aussi connu comme Philippe Théodore) ( à Arolsen - à Korbach), est comte de Waldeck-Eisenberg de 1640 jusqu'à sa mort.

Philippe-Thierry de Waldeck
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
KorbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Philipp Theodor von Waldeck-EisenbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Fratrie
Georges Frédéric de Waldeck
Wolrad V de Waldeck-Eisenberg
Marie-Elisabeth de Waldeck-Eisenberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Statut
CoA Waldeck Family.svg
blason

La familleModifier

Il est le fils du comte Wolrad IV de Waldeck (1588-1640) et d'Anne de Bade-Durlach (1587-1649), héritier de la seigneurie de Culemborg aujourd'hui, dans les Pays-Bas. En 1639 à Culemborg, il épouse la comtesse Marie-Madeleine de Nassau-Siegen. Avec elle, il a plusieurs enfants, dont son successeur Henri-Wolrad de Waldeck. Un autre fils, Florent Guillaume est mort en bas âge. Sa fille Amélie-Catherine de Waldeck-Eisenberg épouse Georges-Louis d'Erbach-Erbach.

BiographieModifier

À partir des réclamations d'héritage de sa mère, Philippe-Thierry reçoit les seigneuries de Kinsweiler, Engelsdorf, Frechen et Bachem dans le territoire d'Eifel. Il fait plusieurs voyages en France et sert dans l'armée hollandaise pendant une longue période.

En 1639, le comte Floris de Pallandt meurt. Il est le titulaire de la seigneurie de Cuylenburg, Werth, Pallandt et de Wittem. Philippe-Thierry hérite de ces possessions par l'intermédiaire de sa mère. En 1640, il hérite de Waldeck-Eisenberg. Il réside entre le château de Culemborg et le château d'Eisenberg (de). Le château avait été vandalisé durant la guerre de Trente Ans. Toutefois, il est restauré au point qu'il est de nouveau habitable.

AscendanceModifier

RéférencesModifier

  • Johann Friedrich Schannat: Eiflia illustrata oder geographische und historische Beschreibung der Eifel', 'vol. 1, partie 2, Aix-la-chapelle, 1825, p. 807 ff
  • Louis Friedrich Christian Curtze: Geschichte und Beschreibung des Fürstenthums Waldeck. Arolsen, 1850, p. 649
  • Historisch-kritischer Kommentar zu Yarks Eisenberg, dans: Waldeckische Gemeinnützige Zeitschrift, vol. 1, 1837, p. 389

Liens externesModifier