Philipp Friedrich Böddecker

compositeur, organiste, bassoniste et professeur de chant
Philipp Friedrich Böddecker

Naissance
Haguenau, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire romain germanique
Décès (à 76 ans)
Stuttgart, Drapeau du duché de Wurtemberg Duché de Wurtemberg
Activité principale Compositeur, organiste
Style Musique baroque
Activités annexes bassoniste
Lieux d'activité Stuttgart, Strasbourg, Francfort, Durlach, Darmstadt, Bouxwiller
Maîtres Johann Ulrich Steigleder

Philipp Friedrich Böddecker, né le à Haguenau, dans le Saint-Empire romain germanique (aujourd'hui dans le département du Bas-Rhin en France), et mort le à Stuttgart[1], est un compositeur et organiste allemand de la période baroque.

Biographie modifier

Fils du musicien Joachim Böddecker, originaire de Goslar, nommé responsable de la musique liturgique à Haguenau, il étudie probablement auprès de son père, avant de prendre des leçons avec l'organiste Johann Ulrich Steigleder lorsque toute la famille s'installe à Stuttgart en 1618. Il passe son enfance et sa jeunesse dans un milieu musical de qualité et de culte luthérien.

En 1626, Philipp Friedrich Böddecker est organiste et professeur de chant à Bouxwiller. En 1629, il est bassoniste et organiste à la cour du landgraviat de Hesse-Darmstadt. Après avoir été un temps membre de l'orchestre de la cour à Durlach, il est nommé organiste à l'église Saint-Paul de Francfort en 1638. Il obtient le poste d'organiste à la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg en 1642, avant d'y ajouter les fonctions d'organiste universitaire et de directeur musical de la ville de Strasbourg en 1648. À partir de 1652, il est organiste à Stuttgart et se maintient à ce poste jusqu'à sa mort.

Sacra Partitura (1651), son recueil de douze compositions tantôt sacrées, tantôt de chambre, donne lieu à un conflit acharné. En 1657, le compositeur Samuel Capricornus soutient que certaines compositions de l'ouvrage contiennent des erreurs. S'élève alors entre les deux hommes une longue dispute où entrent en ligne de compte des rancœurs à propos du poste de Kapellmeister que vient d'obtenir Capricornus alors que Böddecker le convoitait. David Böddecker, le frère cornettiste de l'organiste alors membre de l'orchestre, prend part au différend qui se conclut par le départ de Capricornus, évincé de son poste.

Œuvres modifier

Musiques sacrée et de chambre modifier

  • Sacra Partitura (1651)[2] :
    • O Vatter aller Frommen
    • Haec est Dies
    • Veni Salvator
    • Natus est Jesus
    • Deus, Deus meus
    • Christ lag in Todesbanden
    • Laudate Dominum
    • Magnificat anima mea Dominum
    • Sonate en ré mineur pour violon et basse continue
    • Sonate sopra "La Monica" en sol mineur pour basson et basse continue

Musique commémorative modifier

Bibliographie modifier

  • Ulrich Siegele, Böddecker, Philipp Friedrich, in Neue Deutsche Biographie (NDB), Tome 2, Duncker & Humblot, Berlin, 1955

Notes et références modifier

  1. Fiche du compositeur à la BNF.
  2. Le recueil contient également des pièces de Casati et de Monteverdi

Liens externes modifier