Ouvrir le menu principal

L’abbé Philibert Papillon (né le à Dijon et mort le (à 71 ans) dans cette même ville), chanoine de la Chapelle-au-Riche (Dijon), est l'auteur d'une encyclopédie littéraire en deux volumes, la Bibliothèque des auteurs de Bourgogne (1742).

BiographieModifier

Fils de Philippe Papillon, avocat au Parlement, Philibert Papillon se consacra à la critique littéraire, à l'histoire et à l'architecture. Il fit en 1722 un pèlerinage à Vézelay. Il adressa au père Lelong et à Pierre Nicolas Desmolets, pères de l'Oratoire, ainsi qu'à plusieurs autres savants plusieurs mémoires. Il s'est plaint des plagiats de Jean-Pierre Niceron à son égard[1]. Son principal ouvrage est sa Bibliothèque des auteurs de Bourgogne, imprimée après sa mort par les soins de son ami, le chanoine Joly. L’introduction de cet ouvrage précise qu'« une scrupuleuse exactitude a présidé à ce monument élevé à la gloire littéraire de sa province. Les abbayes de Cîteaux, de la Ferté, de Cluny, lui fournirent ses matériaux les plus amples ; et son travail fut singulièrement facilité par les communications qu'il obtint de Bouhier et de l'abbé Lebeuf ».

Notes et référencesModifier

  1. Cf. une Lettre à Leclerc citée dans les Mémoires de d'Artigny, t. 5, p. 394.

BibliographieModifier