Phellinus hippophaeicola

espèce de champignons
(Redirigé depuis Phellinus hippophaecola)

Phellin de l'argousier

Phellinus hippophaeicola
Description de cette image, également commentée ci-après
Phellin de l'argousier
Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Sous-division Agaricomycotina
Classe Agaricomycetes
Ordre Hymenochaetales
Famille Hymenochaetaceae
Genre Phellinus

Espèce

Phellinus hippophaeicola
H.Jahn, 1976

Synonymes

  • Fomes robustus var. hippophaës (Donk) anon. ined.[1]
  • Fomitiporia hippophaeicola (préféré par NCBI)[2]
  • Fomitiporia hippophaëicola (H. Jahn) Fiasson & Niemelä[1]
  • Phellinus hippophaeicola[2]
  • Phellinus hippophaëicola H. Jahn (préféré par BioLib)[1]
  • Phellinus robustus f. hippophaës Donk[1]

Phellinus hippophaeicola, le Phellin de l'argousier, est une espèce de champignons agaricomycètes de la famille des Hymenochaetaceae. Il parasite l'argousier.

SynonymesModifier

Cette espèce a plusieurs synonymes :

  • Fomes robustus var. hippophaës (Donk) anon. ined.[1]
  • Fomitiporia hippophaeicola [2]
  • Fomitiporia hippophaëicola (H. Jahn) Fiasson & Niemelä[1]
  • Phellinus hippophaeicola[2]
  • Phellinus hippophaëicola H. Jahn (préféré par BioLib)[1]
  • Phellinus robustus f. hippophaës Donk[1]
 
phellin de l'argousier, vue de dessous

DescriptionModifier

Fructification, d'abord noduleuse puis en forme de sabot ou de console de 4 à 8 cm de largeur sur 2 à 5 cm de profondeur et 2 à 4 cm d'épaisseur, à marge obtuse ou en bourrelet ; faiblement zoné, de couleur cannelle à la marge ; à cuticule finement veloutée ou sublisse de couleur brun rouille à brun foncé plus ou moins grisâtre devenant plus sombre jusqu'à noirâtre vers le point d'attache sous lequel se trouvent les tubes de 2 à 3 mm de longueur à petits pores arrondis (5 à 7 par mm) de couleur brun-rouille puis brun-rouille grisâtre. Toujours fixé latéralement sur le bois d'argousier mort par la partie la plus épaisse, il n'a pas d'odeur caractéristique. Peut se rencontrer toute l'année mais ne fructifie qu'en dehors des périodes de gel. Sa chair est de couleur brun cannelle et les spores sont hyalines.

ÉcologieModifier

Essentiellement sur le bois mort d'argousier couché ou dressé mais aussi, plus rarement, sur éléagnes. Ce champignon rare se développe isolément ou parfois en petites troupes de quelques individus.

ConfusionsModifier

Pratiquement impossible en raison du biotope exclusif. Certains auteurs le considèrent comme une simple forme de robustus. Il en diffère toutefois essentiellement par la taille mais aussi par l'absence de soies dans les spores.

ComestibilitéModifier

Sa chair coriace et ligneuse l'exclut des espèces comestibles.

Notes et référencesModifier

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

mycorance : phellin de l'argousier