Phellinus

espèce de champignons

Phellinus est un genre de champignons (basidiomycota[1]) agaricomycètes[2] de l'ordre des Hymenochaetales[3], de la famille des Hymenochaetaceae[4], créé par le mycologue français Lucien Quélet en 1886[5].


453 binômes listés en l'an 2000. Espèce type du genre: Phellinus igniarius (L.) Quél. (1886)

Chair brune, sans boucles, à hyménium orné de spinules brunes comme les Hydnae (Asterodons) et Porae (Phellinus... Inonotus) tous classés aujourd'hui dans les Hymenochaetaceae.


Fomitoporia Murr. 1907[6]: Bull. trimestriel Soc. Mycol. France (note 24). Espèce type: Fomitiporia langloisii Murrill (1907)

Nom correct:  Phellinus Quél., Enchir. fung. (Paris): 172 (1886)

Les esp. classées en Fomitoporia ont des spores subglobuleuses à paroi dextrinoïde et fortement cyanophile. : P. robustus, punctatus, erectus, hippophaeocola, pseudopunctatus

SynonymieModifier

Amauroderma, Antrodiella, Aurificaria,  Climacocystis, Cyclomyces, Daedalea, Fomes, Fomitopsis, Gloeophyllum, Hapalopilus, Hydnochaete,  Inocutis, Loweporus, Mucronoporus, Nigrofomes, Onnia, Phaeolus, Phylloporia, Polyporus, Pseudoinonotus,  Pycnoporellus, Pyrofomes,  Pyropolyporus, Pyrrhoderma, Scindalma, Spongipellis, Xanthochrous.

EspècesModifier

RéférencesModifier

  1. à basides non cloisonnées, de type homobaside, et à basidiospores ne produisant jamais de spores secondaires.
  2. Hyménophore essentiellement lamellé, parfois réduit et lisse (certaines Cyphella), ailleurs tubes séparables (bolets, marasmes tropicaux), enfin certains en forme gastéroïde, parfois hypogés.
  3. Présence de soies remarquables (Courtecuisse et Duhem fig. 26a), brunes et à parois épaisses.
  4. Donk sensu lato Hymenochaetaceae Imazeki & Toki, Bull. Govt Forest Exp. Stn Meguro 67: 24 (1954)   [isonyme] Les Stéréinés (Stereinae) de Bourdot et Galzin 1928 : 365, retenaient 3 genres: Podoscypha, Stereum et Hymenochaete. Hymenochaete 1846 est inchangé et regroupe des espèces ayant tous les caract. des Stereum ss. lato (étalées, réfléchies ou quelques stipitées tropicales) mais à chair brune, sans boucles, à hyménium orné de spinules brunes comme les Hydnae (Asterodons) et Porae (Phellinus... Inonotus) tous classés aujourd'hui dans les Hymenochaetaceae.
  5. Enchir. fung. (Paris): 172 (1886)
  6. Murrill, W.A. 1907. Polyporaceae, Part 1. North American Flora. 9(1):1-72

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier

BibliographieModifier

  • Bull. trimestriel Soc. Mycol. France 106 (2): 68-69, notes 24, 25, 34;
  • Breitenbach et Kränzlin vol. 2. 309-327;
  • Imazeki et Hongo vol. 2: 180;
  • Bourdot et Galzin 1928 : Phellinus: 928 -945; Xanthochrous: 951-952,
  • (fr) HATSCH (Elvire); DUPOUEY (Jean-Luc); DUBREUIL (B.); GUILLAUD (J.), Impact du champignon parasite Phellinus robustus et des cavités nidifiables sur la croissance des Chênes sessile et pédonculé. Éditeur: ENGREF, 1999, Lien ; DOI : 10.4267/2042/5459