Ouvrir le menu principal

Phare de Skellig Michael
092Skellig Michael.JPG
Localisation
Coordonnées
Site
Adresse
Histoire
Construction
Automatisation
oui
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
12 m
Hauteur focale
53 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Élévation
53 m
Matériau
Équipement
Lanterne
Portée
Feux
Aide sonore
non
Identifiants
ARLHS
Amirauté
A6422Voir et modifier les données sur Wikidata
List of Lights
MarineTraffic
NGA
114-7624Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte d’Irlande
voir sur la carte d’Irlande
Red pog.svg

Le phare de Skellig Michael est un phare d'Irlande situé sur l'île de Skellig Michael dans le comté de Kerry. Il est géré par les Commissioners of Irish Lights.

HistoireModifier

Vers 1826, l'île est vendue par son dernier propriétaire privé au Ballast Board of Ireland, lequel souhaite y dresser un phare. Selon un visiteur de l'époque, Crofton Croker, « le directeur des travaux avait élu temporairement domicile (...) au sommet du pic le moins élevé, entouré de huit ou neuf petites cellules de pierre ressemblant à des ruches » et « converties en casemates pour entreposer la poudre devant servir à faire sauter le rocher »[1],[2].

Ce premier phare était une tour en pierre d'environ 7 m de haut. Il a été désactivé en 1870. La lanterne a été enlevée et les ruines de la maison en pierre du gardien sont encore visibles au-dessus du phare moderne.

Le second phare date de 1967. La tour cylindrique, avec lanterne et galerie, est construite en pleine falaise et mesure 12 m. Une maison de gardien est attenante avec un muret de protection en pierre. Il émet, 53 m au-dessus du niveau de la mer, trois flashs blancs espacés de 2,5 secondes toutes les 15 secondes. Le site est accessible et la tour est fermée.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Françoise Henry, Early Monasteries, Beehive Huts, and Dry-stone Houses in the Neighbourhood of Caherciveen and Waterville (Co. Kerry), in Proceedings of the Royal Irish Academy, vol. LVIII, No 3, February 1957, pp. 45-166.
  2. Les cabanes en pierre sèche de Skellig Michael (comté de Kerry, Irlande) : vestiges authentiques du monastère du haut Moyen Âge, fabriques mystiques des XVIe-XVIIe siècles ou casemates à poudre pour la construction du phare du XIXe siècle ?, in L'Architecture vernaculaire, tome XVIII, 1994, pp. 29-43.

BibliographieModifier

Lien interneModifier

Liens externesModifier