Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pete Brown.
Pete Brown
Description de l'image Pete Brown.jpg.
Informations générales
Naissance (78 ans)
Ashtead, Surrey, Angleterre
Instruments Percussions
Années actives depuis les années 1960
Site officiel http://www.petebrown.co.uk/

Peter Constantine Brown[1] (né le 25 décembre 1940 à Ashtead dans le Surrey) est un poète de performance, parolier et producteur de musique anglais. Connu pour ses collaborations avec Jack Bruce, Brown a aussi travaillé avec The Battered Ornaments, Graham Bond et Phil Ryan et formé son propre groupe Pete Brown & Piblokto!. Il est également auteur de musique de film et a créé sa maison de production cinématographique.

Il est le cousin de Marty Feldman.

Sommaire

PoésieModifier

Avant son implication dans la musique, Brown a publié son premier poème dans le magazine américain Evergreen Review à l'âge de 14 ans[2]. Il fait ensuite partie de la scène poétique de Liverpool durant toutes les années 1960 et, en 1964, il est le premier poète à se produire à Morden Tower à Newcastle.

Il a formé en compagnie de John McLaughlin (guitare), Binky McKenzie (basse), Laurie Allan (batterie) et Pete Bailey (percussions), le groupe The First Real Poetry Band[3].

CreamModifier

The First Real Poetry Band attire l'attention du groupe Cream sur Brown ; il doit initialement travailler comme coauteur avec Ginger Baker mais le groupe se rend compte rapidement qu'il collabore mieux avec Jack Bruce. Jack Bruce dira plus tard à ce sujet : « Ginger et Pete étaient dans mon appartement à essayer de travailler sur une chanson mais cela ne fonctionnait pas. Ma femme Janet se mit donc avec Ginger et ils écrivirent Sweet Wine pendant que je commençais à travailler avec Pete »[4].

Ensemble Brown et Bruce ont écrit une grande partie des succès de Cream, notamment I Feel Free, White Room et, avec Clapton, Sunshine of Your Love.

Après la séparation de Cream, Bruce et Brown continuent d'écrire ensemble des chansons pour la carrière solo de Bruce. Brown écrit les paroles des albums Songs for a Tailor, Harmony Row et Into the Storm.

The Battered OrnamentsModifier

Brown forme Pete Brown and His Battered Ornaments en 1968 et en 1969 le groupe enregistre deux albums, A Meal You Can Shake Hands With In The Dark et Mantlepiece, avec une formation comprenant Pete Bailey (percussions), Charlie Hart (claviers), Dick Heckstall Smith (saxophone), George Kahn (saxophone), Roger Potter (basse), Chris Spedding (guitare) et Rob Tait (batterie). En juillet 1969 Brown est débarqué de son propre groupe, la veille d'un concert de soutien aux Rolling Stones à Hyde Park[2],[1]. Toutes les parties chantées par Brown sont effacées de Mantlepiece et ré-enregistrées par Chris Spedding, tandis que le groupe se renomme The Battered Ornaments[3].

Piblokto!Modifier

Après The Battered Ornaments, Brown forme Pete Brown & Piblokto!, qui connaît plusieurs formations et sort deux albums et trois singles, avant de se dissoudre en 1971.

Brown & Graham BondModifier

Après Piblokto!, Brown commence une collaboration avec Graham Bond, sous l'impulsion de Jack Bruce et de la femme de Bond, Dianne Stewart. Ils enregistrent un album et un single en 1972 et une grande partie de la bande-son du film Maltamour, avant que Bond ne crée Magus en 1973.

Brown forme alors Brown and Friends et Flying Tigers, mais aucun des deux groupes ne dépasse le stade de la production de démos. Il enregistre également en 1973 un album de ses premiers poèmes, The Not Forgotten Association, avant de participer à des enregistrements avec des membres de Back to Front, dont l'album Party in The Rain enregistré en 1976, mais sorti seulement en 1982.

Brown & RyanModifier

Il quitte la scène musicale avec l'arrivée du punk en 1977, et commence à écrire des scénarios de films. Il compose ensuite la musique d'un téléfilm pour la BBC avec Phil Ryan (un ancien de Piblokto!). Ils collaboreront ensemble 12 ans ; il crée aussi son propre label, Interoceter, qui sortira deux albums du duo Pete Brown / Phil Ryan : Ardours of the Lost Rake et Coals to Jerusalem. Ils partent en tournée en 1993, et une compilation des deux albums sort en CD sous le titre The Land That Cream Forgot (Vintage VIN 8031-2)[5].

Compagnie cinématographiqueModifier

En 2004 Pete Brown forme, avec Mark A.J.Waters et Miran Hawke, Brown Waters[6], une société de production de films britannique[7].

Références dans la culture populaireModifier

  • Get est une chanson de Blurt à propos de Brown et de sa collection de maquette d'avion.

ŒuvresModifier

PoésieModifier

  • 1966 : Few Poems. (Migrant Press: Birmingham).
  • 1969 : Let 'Em Roll, Kafka. (Fulcrum: London) (ISBN 0-85246-014-7)
  • 1972 : The Old Pals' Act. (Allison & Busby: London) (ISBN 0-85031-016-4)
  • 1973 : The Not Forgotten Association (album de Brown lisant ses premiers poèmes)

The Battered OrnamentsModifier

Singles
  • The Week Looked Good On Paper/Morning Call Parlophone (1969)
Albums
  • A Meal You Can Shake Hands With In The Dark Harvest (1969)

Pete Brown & Piblokto!Modifier

Singles
  • Living Life Backwards/High Flying Electric Bird (Harvest HAR 5008) (1969)
  • Can't Get Off The Planet/Broken Magic (Harvest HAR 5023) (1970)
  • Flying Hero Sandwich/My Last Band (Harvest HAR 5028) (1970)
Albums
  • Things May Come and Things May Go but the Art School Dance Goes on Forever (Harvest SHVL 768)(1970) : réédition CD - Repertoire (REP 4407-WY) (1994)
  • Thousands On A Raft (Harvest SHVL 782) 1970 : réédition CD - Repertoire (REP 4408-WY) (1994)
Compilation
  • My Last Band (Harvest SHSM 2017) (1977)
  • Things May Come and Things May Go but the Art School Dance Goes on Forever et Thousands On A Raft CD (BGOCD522) (2001)

Pete Brown & Graham BondModifier

Singles
  • Lost Tribe/Milk is Turning Sour in My Shoes Macumba
Albums
  • Two Heads Are Better Than One (1972)

Avec Ian LynnModifier

Album
  • Party in The Rain (1982)

Pete Brown & Phil RyanModifier

Albums
  • Ardours of the Lost Rake
  • Coals to Jerusalem.
Compilation
  • The Land That Cream Forgot (Vintage VIN 8031-2)

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) «Pete Brown, Biography » par Andy Kellman sur allmusic.com
  2. a et b (en) Vernon Joynson, The Tapestry of Delights Revisited, Telford, Borderline productions, , poche (ISBN 978-1-899855-15-5), p. 126–127
  3. a et b (en) « The Battered Ornaments, Biography », par Bruce Eder sur almmusic.com
  4. Thompson 2006, p. 87
  5. Sleeve notes to The Land That Cream Forgot
  6. (en) Brown Waters film production
  7. (en) Brown Waters production

NotesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier