Pe̍h-ōe-jī

Pe̍h-ōe-jī (POJ) (chinois simplifié : 白话字 ; chinois traditionnel : 白話字 ; pinyin : báihuà zì) est une translittération des dialectes de la langue chinoise minnan en caractères latins créée et introduite au Fujian et à Taïwan par des missionnaires presbytériens au XIXe siècle.

POJ est la transcription la plus courante pour le taïwanais et le hokkien, et probablement pour le groupe minnan en général. Il existe une variante appelée Pha̍k-fa-sṳ pour le hakka particulièrement bien adaptée au dialecte Siyen. L'équivalent pour le mindong est le Bàng-uâ-cê.

Il existe des équivalents pour différentes langues han. Leur noms sont semblables en écriture chinoises, mais leur romanisation dépendent de la langue :

Le fuzhounais, a quant à lui une méthode nommée Bàng-uâ-cê (平话字/平話字).

SourceModifier

  • (en) Charles W. Bradley, « Chinese local dialects reduced to writing: An outline of the system adopted for romanizing the dialect of Amoy », Journal of the American Oriental Society, vol. 4,‎ , p. 327–340 (JSTOR 592283, lire en ligne)
  • (en) Elihu Doty, Anglo-Chinese manual with romanized colloquial in the Amoy dialect, Canton, S. Wells Williams,
  • (en) Henning Klöter, « The history of Peh-oe-ji », dans 2002台灣羅馬字教學KAP研究國際學術研討會論文集 (Proceedings of the 2002 International Conference on Taiwanese Romanization Research), Taipei, Taiwanese Romanization Association,‎ (présentation en ligne, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier