Pavel Vilikovský

écrivain slovaque
Pavel Vilikovský
Svět knihy 2011 - Pavel Vilikovský.jpg
Pavel Vilikovský en 2011.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BratislavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Slovaque, Tchécoslovaque (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités

Pavel Vilikovský est un écrivain tchécoslovaque puis slovaque né le à Palúdzka (Slovaquie) et mort le [1].

BiographieModifier

Pavel Vilikovský est né à Palúdzka qui fait maintenant partie de Liptovský Mikuláš. Il a fréquenté l'école de cinéma FAMU de Prague avant de passer à l'université Comenius de Bratislava où il a étudié les langues. Il a travaillé comme rédacteur dans diverses revues et maisons d'édition. Bien qu'il ait commencé à écrire dans les années 1960, sa production littéraire n'est devenue disponible librement qu'après la Révolution de velours. Il a publié plus d'une douzaine de livres, dont Letmý sneh (2014) traduit en anglais sous le nom de Fleeting Snow. En 1997, Pavel Vilikovský a remporté le Prix Vilenica.

PublicationsModifier

  • 1965 : Citová výchova v marci, recueil de nouvelles
  • 1983 : Prvá veta spánku, roman policier
  • 1989 : Eskalácia citu, nouvelle
  • 1989 : Kôň na poschodí, slepec vo Vrábľoch, roman
  • 1989 : Večne je zelený… , roman burlesque
  • 1991 : Slovenský Casanova (co-auteur : Lajos Grendel)
  • 1992 : Peší príbeh, roman
  • 1996 : Krutý strojvodca, nouvelles
  • 1998 : Okrídlená klietka alebo zo života mladého Slovenska a starých Slovákov, (co-auteur : Tomáš Janovic)
  • 2001 : Posledný kôň Pompejí
  • 2004 : Vyznania naivného milovníka
  • 2005 : Čarovný papagáj a iné gýče
  • 2006 : Silberputzen. Leštenie starého striebra
  • 2009 : Vlastný životopis zla
  • 2010 : Pes na ceste
  • 2013 : Prvá a posledná láska
  • 2014 : Letmý sneh
  • 2018 : RAJc je preč

Traductions françaisesModifier

Sur quelques ouvragesModifier

Autobiographie du malModifier

Quelque part en Autriche, dans la zone russe de Vienne, dans un paisible village perdu, un peu avant 1950. Un certain Karsten, dans la liberté du pur désespoir, attend que le frappent deux Frankenstein fous, pour lui révéler la réalité du monde : le crachat d'un Dieu étourdi (p. 8). Un troisième personnage intervient, Halek, recadre la situation : enlèvement, séquestration, exfiltration, rétention, dans le seul but d'amener Karsten à annoncer à ses amis qu'il cherche à organiser la résistance au système soviétique. Cette recherche d'information, sans dénonciation ni délation (puisque nous savons déjà tout, et que certains d'entre eux collaborent déjà avec nous) sera suivie dans un an par une régularisation honorable.

Et votre femme, Irena, et vos deux fils, Kamil et Igor, qui se croient détenus par les Américains... Halek fournit vêtements, studio équipé, argent, faux papier (Jozef Karsten), liste. Donc, Karsten rencontre Daubner, Fleischman, Racko, Kacmarik, Sabo, mais aussi Stefan, l'enfant de la concierge (qui nourrit des pigeons), Magda, et aussi Ingrid Hoferova, peut-être la fille d'Halek.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier