Paul Zoungrana

prélat catholique

Paul Zoungrana
Image illustrative de l’article Paul Zoungrana
Paul Zoungrana avec le président allemand Heinrich Lübke en 1966.
Biographie
Naissance
Ouagadougou
Ordre religieux Missionnaires d'Afrique
Ordination sacerdotale
Décès (à 82 ans)
Ouagadougou
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Camillo de Lellis
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par le
pape Jean XXIII
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Ouagadougou
Archevêque de Ouagadougou

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Paul Zoungrana, né le à Ouagadougou, (actuellement au Burkina Faso, alors dans l'Empire colonial français), et mort le , est un cardinal burkinabé, archevêque de Ouagadougou de 1960 à 1995, membre de la Société des missionnaires d'Afrique (Pères blancs).

BiographieModifier

PrêtreModifier

Après des études au petit séminaire de Pabré et au grand séminaire Saint-Pierre-Claver de Koumi, Paul Zoungrana fait partie des trois premiers prêtres catholiques ordonnés au Burkina Faso, le .

Il rejoint par la suite la Société des missionnaires d'Afrique, dans laquelle il prononce ses serments définitifs en 1952, à Rome.

ArchevêqueModifier

En 1960, il est nommé archevêque de Ouagadougou par le pape Jean XXIII qui lui donne en personne la consécration épiscopale, dans la basilique Saint-Pierre ; Paul Zoungrana remplace l'évêque missionnaire Émile Socquet.

Il participe au concile Vatican II de 1962 à 1965.

CardinalModifier

Lors du consistoire du , Paul Zoungrana est créé cardinal par le pape Paul VI au titre de cardinal-prêtre de San Camillo de Lellis, devenant le premier cardinal burkinabé. Il reste à ce jour le seul cardinal issu de la société des Pères blancs.

En 1975, il se rend avec une délégation au Vatican. Il présente au pape Paul VI Alfred Ki-Zerbo, un catéchiste centenaire réputé être le "premier chrétien de Haute-Volta" . Par respect pour l'action et l'âge de l'homme, le pape le fait asseoir sur le trône pontifical.

Par la suite, Mgr Zoungrana se fait connaître notamment par le soutien qu'il apporte à l'africanisation de la liturgie catholique. Mgr Zoungrana démissionne de sa charge d'archevêque de Ouagadougou le , à l'âge de soixante-dix-huit ans, et meurt quatre ans plus tard. Il est enterré dans la cathédrale de Ouagadougou.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier