Paul Peel

artiste canadien
Paul Peel
Autoportrait de Paul Peel, 1892
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvements
Père
John Robert Peel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Mildred Peel (d)
Clara Louisa Peel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Musée des beaux-arts du Canada Bibliothèque et archives (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Après le bain, The Little Shepherdess

Paul Peel, né le à London et mort le à Paris, est un peintre académique canadien. Il est l'un des premiers artistes canadiens à bénéficier d'une reconnaissance internationale de son vivant[1].

La petite bergère, 1892

Biographie modifier

Il reçoit de son père John Robert Peel (1830-1904), professeur de dessin et marbrier, sa première formation artistique. Il étudie ensuite avec William Lees Judson à la Pennsylvania Academy of Fine Arts sous la direction de Thomas Eakins. Plus tard, il s'installe à Paris où il est l'élève de Jean-Léon Gérôme à l'École des beaux-arts de Paris et de Jean-Joseph Benjamin-Constant, Henri Doucet et Jules Lefebvre à l'Académie Julian. Il séjourne au printemps et à l’été de 1881 à Pont-Aven[2].

Peel a beaucoup voyagé au Canada et en Europe, exposant en tant que membre de la Ontario Society of Artists et de l'Académie royale des arts du Canada. Il a aussi exposé à des salons internationaux comme le Salon de la Société des artistes français à Paris[3], où il remporte une médaille de bronze en 1890 pour sa peinture Après le bain[réf. nécessaire].

Il est connu pour ses nus sentimentaux et ses images d'enfants, parmi lesquels des portraits de son fils Robert André et de sa fille Émilie Margueritte. Il est l'un des premiers peintres canadiens à aborder le nu[4]. Suivant l'exemple de Gérôme, il élaborait certains de ses tableaux à partir de photographies soigneusement composées. Ses dernières œuvres sont plus lumineuses et manifestent l'influence de l'impressionnisme[5].

À la suite d'une infection pulmonaire, il meurt dans son sommeil à l'âge de 32 ans.

Œuvres principales modifier

  • The painter, 1880
  • Toll If You Please, 1880
  • Devotion, 1881
  • Listening to the Skylark, 1884
  • Adoration, 1885
  • Mother and Child, 1888
  • Mother Love, 1888
  • The Arab Chief, 1888
  • The Spinner, 1888
  • The Young Botanist, 1888–1890
  • The Discovery of Moses, vers 1888-92
  • A Venetian Bather, 1889
  • The Modest Model, 1889
  • Lady in the garden, 1889
  • Portrait of Gloria Roberts, 1889
  • Bennett Jull, 1889–1890.
  • Bedtime, 1890
  • After the Bath, 1890
  • The Young Biologist, 1891
  • The Little Shepherdess, 1892
  • Robert Andre Peel, vers 1892
  • Waiting for the bath (date inconnue)
  • Frances with the apple, 1888

Notes et références modifier

  1. (en) Anne Newlands, Canadian Paintings, Prints, and Drawings, Firefly Books, 2007. P. 240–41. (ISBN 1-55407-290-5).
  2. David Wistow - Dictionnaire biographique du Canada, Volume XII (1891-1900)
  3. « Base Salons », sur Musée d'Orsay (consulté le )
  4. Paul Peel sur L'Encyclopédie canadienne
  5. (en) Paul Peel, biographie de David Wistow in The Art History Archive.

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :