Ouvrir le menu principal

Paul Morane

personnalité politique française

Paul Morane
Fonctions
Député 1936-1940
Gouvernement Troisième République
Groupe politique RIAS
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 73 ans)
Résidence Côtes-du-Nord
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morane (homonymie).

Paul Henry Louis Marie Morane est un avocat et un homme politique français né le à Paris 8e et décédé le à Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine[1].

Issu de la famille de constructeurs aéronautiques Morane, il devient avocat et administrateur de diverses sociétés. Membre de l'Alliance démocratique, il entre en politique en 1932 en se présentant aux élections législatives dans les Côtes-du-Nord. Battu de justesse par le sortant radical indépendant, il tente à nouveau sa chance en 1936, cette fois-ci avec succès[2]. Il fait alors partie des quinze députés élus en Bretagne signataires d'un « programme du Front Breton », qui vise alors à créer un groupe parlementaire breton à l'Assemblée nationale, et à défendre des lois en faveur de la régionalisation des institutions ou en faveur de l'enseignement de la langue bretonne[3]. S'étant présenté comme candidat républicain de gauche, il s'inscrit néanmoins au groupe des Républicains indépendants et d'action sociale, plus conservateur que le groupe parlementaire de l'Alliance.

En 1938, il est également élu conseiller général des Côtes-du-Nord. La même année, il fonde une mystérieuse Ligue des citoyens du monde.

Comme député, Paul Morane intervient sur des questions culturelles, économiques ou agricoles. Il vote, le 10 juillet 1940, en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

À la Libération, Paul Morane fait partie de la petite équipe qui tente de remettre sur pied l'Alliance démocratique en l'intégrant au Rassemblement des gauches républicaines. Il prend la direction d'une nouvelle organisation de jeunesse, les Jeunesses démocratiques, mais ne parvient pas à obtenir de nouveau mandat parlementaire.

SourcesModifier

  • « Paul Morane », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Éric Duhamel, « Le Rassemblement des gauches républicaines et ses composantes » in: Matériaux pour l'histoire du RGR, Nanterre, Recherches contemporaines, 1999.

Notes et référencesModifier

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 8/1239/1901, avec mention marginale du décès. Acte du 17 juin 1901 indiquant « né le 14 juin courant » (consulté le 12 juillet 2012)
  2. Notice sur assemblee-nationale.fr
  3. Alain Déniel, Le Mouvement breton (1919-1945), Paris, Maspero, , 451 p. (ISBN 978-2707108265, lire en ligne), p. 185