Ouvrir le menu principal

Paul Marius Martin

latiniste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martin.
Paul Marius Martin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
GdyelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Maître

Paul Marius Martin, né le à Saint-Cloud, aujourd'hui Gdyel, en Algérie, est un latiniste et historien de la Rome antique français. Il a été professeur de langue et littératures latines à l'université Paul-Valéry de Montpellier. Il est spécialiste de l'histoire de la Rome royale et de la République romaine, de l'historiographie des premiers siècles de Rome et de l'idéologie monarchique romaine.

BiographieModifier

Issu d'une famille d'origine auvergnate[1] installée en Algérie et rentrée en France au moment de l'indépendance, Paul Martin[2] fait des études de lettres classiques et obtient l'agrégation des lettres. Il enseigne le latin et la civilisation romaine à l'université d'Orléans. En 1971, il entreprend une thèse sous la direction de Raymond Bloch ; en mars 1980, il soutient à la Sorbonne cette thèse de doctorat d'État intitulée Les Romains et l'idée de royauté des origines à Auguste. Elle lui permet d'obtenir un poste de professeur à l'université Paul-Valéry de Montpellier, où il fait le reste de sa carrière.

Paul M. Martin est président d'honneur de l'association Vita Latina et co-directeur, avec Jacqueline Dangel, de la « Bibliothèque d'études classiques », éditée par Peeters. Il est officier des Palmes académiques.

À côté de ses recherches historiques et littéraires, Paul Martin a toujours montré un grand intérêt pour les questions de pédagogie du latin.

PublicationsModifier

  • L’idée de royauté à Rome (coll. « Miroir des Civilisations antiques », 1-2), tome I, De la Rome royale au consensus républicain, préface de Raymond Bloch, Clermont-Ferrand, Adosa, 1982, 410 p., 18 tableaux, 2 cartes (ISBN 2-86639-020-2) ; tome II, Haine de la royauté et séductions monarchiques (du IVe siècle av. J.-C. au principat augustéen), Clermont-Ferrand, Adosa, 1994, 510 p., 8 tableaux[3] (ISBN 2-86639-021-0).
  • La Campanie antique, des origines à l’éruption du Vésuve, Clermont-Ferrand, Adosa, 1985, 152 p. (ISBN 2-86639-080-6)
  • 44. Tuer César ! (coll. « La Mémoire des siècles »), Bruxelles, Complexe , 1988, 221 p. (ISBN 2-87-027248-0) (partiellement en ligne).
  • Antoine et Cléopâtre : la fin d'un rêve, Paris, Albin Michel, 1990 (ISBN 2-226-03959-7) ; 2e éd., Bruxelles, Complexe (coll. « Historiques »), 1995, 285 p., 4 cartes, 3 tableaux (ISBN 2-87-027579-X) (partiellement en ligne).
  • La Guerre des Gaules – La Guerre civile (coll. « Les Textes fondateurs »), Paris, Ellipses, 2000, 192 p. (ISBN 978-2-7298-4922-1)
  • Vercingétorix, le politique, le stratège, Paris, Perrin, 2000, 263 p. (ISBN 2-262-01691-7) ; 2e édition augmentée, Perrin, 2009 ; 3e éd. poche (coll. « Tempus »), Perrin, 2013 (ISBN 978-2-262-04139-7) (partiellement en ligne).
  • L’explication de texte latin aux concours (Agrégations - C.A.P.E.S - Chartes - E.N.S. / Lettres classiques, Lettres Modernes, Grammaire, Philosophie, Espagnol, Portugais), Paris, Ellipses, 1995, 212 p. (ISBN 978-2-7298-4591-9)

Notes et référencesModifier

  1. « À mes ancêtres auvergnats ».
  2. Son prénom usuel est Paul, mais pour se distinguer de la multitude des autres Paul Martin, il a en général publié sous le nom de Paul M. Martin ou Paul Marius Martin, utilisant son deuxième prénom à consonance tout à fait latine.
  3. Compte rendu de Joseph Hellegouarc'h dans Vita Latina, 141, 1996, p. 71-72 ; Compte rendu de Philippe Torrens dans L'Antiquité classique, 65, 1996, p. 479-480.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Olivier Devillers et Jean Meyers (éd.), Pouvoirs des hommes, pouvoir des mots, des Gracques à Trajan. Hommages au professeur Paul Marius Martin (« Bibliothèque d’Études classiques », 54), Louvain, Peeters, 2009, XXIV-624 p., avec une préface de Jacqueline Dangel présentant la carrière et l'œuvre de P. M. Martin et une bibliographie exhaustive de ses travaux. (ISBN 978-90-429-2007-1)

Liens externesModifier