Ouvrir le menu principal
Paul Havrez
Description de cette image, également commentée ci-après
Benzène
Naissance
Herstal (Belgique)
Décès
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Domaines Chimie
Renommé pour formule du benzène

Paul Havrez est un chimiste belge, découvreur d'une formule du benzène, qu'il soumet pour publication en novembre 1864 ; l'article novateur est publié en 1865[1] quelques mois après Friedrich Kekulé von Stradonitz.

Sommaire

BiographieModifier

Diplômé ingénieur des mines de l'université de Liège, Paul Havrez fut directeur de l'École professionnelle de Verviers et professeur de physique et chimie appliquées à l'École des arts industriels et des mines (École centrale de Lille) [2].

 
Fours et fourneaux comparés, P. Havrez, ingénieur des mines, professeur à l'Ecole des arts industriels et des mines de Lille, 1862

Formule tridimensionnelle du benzèneModifier

« Paul Havrez (1838-1875) a proposé deux modèles très symétriques, remplissant l'espace de la molécule de benzène, quelques mois seulement après la proposition séminale de Friedrich Kekulé von Stradonitz d'une structure de benzène cyclique. Un de ces modèles est caractérisé par l'hypothèse révolutionnaire de l'égalité de 3 / 2 liens entre tous les atomes de carbone voisins, en contraste avec la formule de Kekulé qui suppose une alternance de liaisons simples et doubles. Le modèle d'Havrez pourrait être considéré comme un précurseur de la structure du benzène avec des liaisons π délocalisée. »[3]

BibliographieModifier

  • Paul Havrez, Principes de la Chimie unitaire : théorie des atomicités et des types, t. XVIII, Paris, Noblet et Baudry, coll. « Revue universelle des mines / Revue universelle des mines, de la métallurgie, des travaux publics, des sciences et des arts », , p. 318-351,433-448
    (notice BnF no FRBNF30583061)
  • Paul Havrez, Note sur la relation entre les accroissements de la surface de chauffe et les accroissements de la quantité d'eau vaporisée, vol. 11, coll. « Revue universelle des mines, de la métallurgie, des travaux publics, des sciences et des arts appliqués à l'industrie / Comité scientifique de l'Association des ingénieurs sortis de l'École de Liège », (présentation en ligne)
  • Paul Havrez, Recherches sur l'industrie comparée: fours et fourneaux comparés au point de vue de l'économie du combustible, de la main-d’œuvre, des frais d'installation et d'entretien, Paris et Liège, E. Noblet, (lire en ligne)
  • Paul Havrez, Programme du cours de physique et chimie appliquées à l'industrie des laines, J. Desoer,
  • Paul Havrez, Absorption par les fibres animales des sels métalliques dissous : Étude de l'alunage des laines à teindre. Effets des doses relatives d'alun, de laine et d'eaux diverses, de la température et de la durée de la réaction, Bruylant-Christophe, (présentation en ligne)
  • Paul Havrez, Emploi de la triple classification des nuances par M. Chevreul, à la détermination de l'influence des divers ingrédients de teinture de leurs doses relatives, de la durée de leur action, etc, Bruylant-Christophe (présentation en ligne)
  • Paul Havrez, Chaudières à vapeur, vaporisation décroissante en progression géométrique, Paris, E. Lacroix, coll. « Annales du génie civil »,
    (notice BnF no FRBNF30583060)
  • Paul Havrez, Étude sur les chaudières à vapeur, J. Desoer, (présentation en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. Edgar Heilbronner et Jean Jacques, Paul Havrez (1838-1875) et sa formule du benzène : Comptes rendus de l'Académie des sciences, vol. IIc 1.9, chimie, Elsevier, (ISSN 1387-1609, lire en ligne), p. 587-596
  2. Comptes rendus de l'Académie des sciences - Chimie, vol. 1, Elsevier, (lire en ligne), p. 405 à 808
  3. Edgar Heilbronner et Jean Jacques, Paul Havrez und seine Benzolformel : Chemie in Unserer Zeit, Wiley-VCH, (ISSN 0009-2851, lire en ligne)