Paul Fortier-Beaulieu

industriel, ingénieur et historien folkloriste français
Paul Fortier-Beaulieu
Paul Fortier-Beaulieu.jpg
Paul Fortier-Beaulieu en 1909
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Paul Eugène Adolphe Fortier-Beaulieu, né à Roanne le et mort à Paris le est un industriel, ingénieur et historien folkloriste français.

BiographieModifier

Il succède à son père Édouard Fortier-Beaulieu (1840-1917) qui fut lui-même un industriel[1], homme politique[2] et peintre[3], dans la direction des tanneries Fortier-Beaulieu, au retour de son engagement lors de la Première Guerre mondiale comme conducteur ambulancier dans la section sanitaire 93[4]. Connu en France pour ses travaux dans l'étude des coutumes traditionnelles au XIXe siècle et en particulier dans les noces campagnardes[5], il fait partie des précurseurs de l'ethnologie moderne.

Secrétaire général de la Société des historiens locaux après la Seconde Guerre mondiale, ses recherches sont une référence sur l'étude des coutumes des mariages[6] par l'utilisation de procédés innovants[7]. Il est l'inventeur d'un code de signes cartographiques[8] en vue d'étudier la répartition géographique des coutumes[9]. Soutenu par le folkloriste Arnold van Gennep (1873-1959)[10], il lui offre un exemplaire de son appareil à cartographier[11] en 1938 qui figure aujourd'hui au musée d'ethnographie de Neuchâtel en Suisse.

Alice Taverne (1904-1969), folkloriste de la région du Forez a entrepris des recherches sur les coutumes locales en liaison avec Paul Fortier-Beaulieu. Le musée Alice Taverne à Ambierle (Loire), conserve l'essentiel des fonds de recherche de Paul Fortier-Beaulieu[12].

Ingénieur de formation, il a participé activement par son travail et son soutien financier à l'émergence de l'énergie éolienne[13],[14],[15] en France et à d'autres applications notamment dans le domaine aéronautique, au côté du pionnier Louis Constantin [16].

BibliographieModifier

  • Mariages et Noces Campagnardes dans les pays ayant formé le département de la Loire, Roannais, Forez, Partie du Beaujolais, Jarez, préface de Noël Thiollier (1872-1942), 1937 .
  • Un mariage dans le Haut-Forez en 1873, récit d'un Ménétier de Noces, illustré par 28 dessins de Danielle Murgue. Ce récit est tiré d'un des 33 volumes qu'a légué le forézien Victor Smith (1826-1882) à la bibliothèque de l'arsenal de Paris en 1881 et servit de base à Paul Fortier-Beaulieu pour la rédaction de cet ouvrage.
  • Le Charivari dans le Roman de Fauvel, 1940[17] .
  • Nombreux articles dans la Revue de Folklore français et colonial.

RéférencesModifier

  1. Président des tanneries Fortier-Beaulieu de Roanne créées en 1835, successeur de son père Prosper-Eugène Fortier-Beaulieu
  2. Conseiller général radical socialiste de Roanne de 1894 à 1902
  3. amisdesarts-roanne.over-blog.com, « A. PRESENTATION - LES AMIS DES ARTS DE ROANNE », LES AMIS DES ARTS DE ROANNE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. L'automobile aux armées, juin 1917, n°8 / revue bimensuelle illustrée
  5. Arts et traditions populaires : Volume 9, Numéros 1 à 2 -, PUF, , p. 160
  6. (en) James R.Lehinng, Peasant and French : Cultural contact with in rural France during the nineteenth century, New York / NY USA, University of Utah / Cambridge university Press, , 242 p. (ISBN 0-521-46770-5), p. 36, 79, 114, 118
  7. Igata, Keiko, 1959- et 井形, 慶子, 1959-, Okane to mono kara kaihōsareru igirisu no chie, 大和書房,‎ (ISBN 978-4-479-01143-9, OCLC 675982137, lire en ligne)
  8. Brevet d'invention déposé à l'INPI portant le numéro 842.107 le 4 février 1938 sous le nom "Appareil de timbrage de précision permettant de d'apposer des signes, dessins, etc, sur des cartes géographiques
  9. Robic, Marie-Claire, (1946- ...).,, Ethnologues et géographes, vol. 4, Presses universitaires de France, dl 2004 (ISBN 978-2-13-054176-9, OCLC 491533160, lire en ligne)
  10. Varagnac, André, « Arnold Van Gennep. Le folklore de l'Auvergne et du Velay », Revue d'histoire de l'Église de France, vol. 32, no 121,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. Pascal Riviale, chercheur associé au centre EREA du LESC (CNRS-UPO), « Témoignages d’un projet inachevé d’Atlas folklorique de la France (1937) », CFC N°220,‎
  12. http://www.museealicetaverne.fr
  13. Brevet d'invention américain référencé US1887802-0 déposé le 15 novembre 1932
  14. (en) Wind Power for the World : International Reviews and Developments. Volume 3, New York / USA, Taylor and Francis Group, LLC, Pan Standord Publishing, , p. 379
  15. Brevet d'invention déposé à l'INPI portant les N°691 954 (et 38 420) publié le 3 juin 1931 sous le nom « dispositif d'orientation et d'effacement automatique des moteurs à vents »
  16. [1] (1877-1956), pour le développement d'éoliennes et d'un gouvernail d'orientation pour les avions en 1931
  17. « Le Charivari dans le Roman de Fauvel - Fortier-Beaulieu, Paul », sur www.bibliotheques-clermontmetropole.eu, (consulté le )