Paul Bar

médecin obstétricien français, fondateur de l'obstétrique clinique
Paul Bar
Le professeur Bar en habit d'académicien - 1932.jpg
Le professeur Bar en habit d'académicien (1932)
Biographie
Naissance

Paris (France)
Décès
(à 92 ans)
Paris (France)
Nom de naissance
Paul Jean Bar
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Paul Bar ou Paul Jean Bar (né le à Paris - mort le à Paris[1]) est un médecin obstétricien français, élève de Stéphane Tarnier, fondateur de l'obstétrique clinique (réunion de l'obstétrique et de la gynécologie).

Enfance et formationModifier

Fils de Jacques Nicolas Bar et de Marie Elisabeth Henry[2], il est externe des Hôpitaux de Paris en 1875, interne en 1876, docteur en médecine en 1881, chef de service des Maternités de Tenon, Saint-Louis et Saint-Antoine en 1885 et professeur agrégé de la Faculté de Paris en 1889[2].

BiographieModifier

Suite aux initiatives de Pierre-Constant Budin, il crée des consultations pour nourrissons qui ont pour mission de suivre les enfants nés à l’hôpital Saint-Antoine[3].

Il fut membre de l'Académie nationale de médecine en 1907[1] ,[2] et membre de la section d'accouchements (président en 1926).

Il fut aussi président du Comité National de l’Enfance, fondé par Paul Strauss en 1902 (initialement sous le nom de Ligue contre la mortalité infantile) pour mieux assurer la protection de la mère et de l’enfant, pour créer des crèches, des consultations de nourrissons, des consultations prénatales, et veiller à l’hygiène du lait[4].

Il est l'inventeur de la pince de Bar ou clamp Bar, toujours utilisé aujourd'hui lors des accouchements pour assurer le séchage du cordon ombilical[5].

DistinctionModifier

TravauxModifier

  • Paul Bar, Recherches pour servir a l'histoire de l'hydramnios (pathogénie), Delahaye, , 190 p. (résumé).
  • Paul Bar, Des méthodes antiseptiques en obstétrique, A. Coccoz, , 280 p. (résumé).
  • Paul Bar, Le Basiotribe Tarnier : son mode d'emploi, les résultats qu'il permet d'obtenir, A. Delahaye et E. Lecrosnier, , 26 p. (résumé).
  • Paul Bar, Recherches expérimentales & cliniques pour servir a l'histoire de l'embryotomie céphalique, Asselin et Houzeau, , 313 p. (résumé).
  • Paul Bar, Notes d'obstétrique, Asselin et Houzeau, , 109 p..
  • Paul Bar, La maternité de l'Hôpital St.-Antoine : description - organisation - fonctionnement du 18 mai 1897 au 1er janvier 1900, Place de l'École-de-médecine, Asselin et Houzeau, Libraires de la Faculté de médecine, , 166 p. (résumé).
  • Paul Bar et R. Daunay, Chlorures urinaires et œdème pulmonaire chez une femme enceinte, (résumé).
  • Paul Bar, Leçons de pathologie obstétricale : (2 volumes), .
  • Paul Bar, La Clinique Tarnier : conséquences de son organisation défectueuse : danger d'y créer un état d'encombrement (leçon faite à la Clinique Tarnier, le 26 novembre 1921), , 75 p. (résumé).
  • Marcel Metzger et Paul Bar, L'Accoucheur moderne, précis d'obstétrique avec dessins originaux par Adrien Metzger, F. Alcan, , 603 p. (résumé).

RéférencesModifier

  1. a et b Bibliothèque interuniversitaire de Santé
  2. a b c et d Base Léonore
  3. Yannick Marec, Accueillir ou soigner ? L'hôpital et ses alternatives du Moyen Âge à nos jours, Publication Univ Rouen Havre (ISBN 9782877759212, lire en ligne), page 279.
  4. Gabriel Blancher, « Célébration du centenaire du Comité National de l'Enfance », (consulté le 20 août 2014).
  5. « Brevet : pince de Bar et instrument tranchant associé », (consulté le 20 août 2014).

Voir aussiModifier