Paul Strauss

personnalité politique française
Paul Strauss
Paul Strauss-1913.jpg
Paul Strauss (1913)
Fonctions
Vice-président
Sénat
depuis
Ministre de la Santé
-
Sénateur de la Seine
-
Conseiller municipal de Paris
-
Conseiller général de la Seine
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
HendayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjointe
Renée Bernard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Parti républicain, radical et radical-socialiste (d)
Radicaux indépendantsVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de

Paul Strauss, né le à Ronchamp (Haute-Saône) et mort le à Hendaye, est un journaliste et homme politique français.

BiographieModifier

Paul Strauss est le fils d'Isidore Strauss (1819-), négociant drapier juif de la Haute-Saône, et de Zélie Schwob (1825-1908), de la famille Schwob d'Héricourt. Après des études au collège de Lure, il devient journaliste à Paris. Il s'engage volontairement à Besançon lors de la guerre de 1870.

Il épouse la sœur de Tristan Bernard.

Il est directeur de la Revue philanthropique de 1887 à 1934[1], président de l'Association des journalistes républicains, à la suite de Arthur Ranc et vice-président du Conseil supérieur de l'Assistance publique[2].

Paul Strauss porte un vif intérêt aux questions sociales : protection de la mère et de l'enfant, ainsi que des personnes âgées ; habitat social ; hygiène et santé. Il inspire la loi du , parfois appelée loi Strauss, qui complète la loi Siegfried du sur les habitations à bon marché[3].

Engagement politiqueModifier

Œuvres et publicationsModifier

  • Le suffrage universel, Bruxelles, Librairie socialiste d'Henri Kistemaeckers, 1878.
  • Paris ignoré, Paris, Quantin, 1892.
  • L'enfance malheureuse, Paris, Charpentier, 1896.
  • Assistance sociale, pauvres et mendiants, Paris, Alcan, 1901[6].
  • Dépopulation et puériculture , Paris, Charpentier, 1901, Prix Fabien de l'Académie française.
  • La croisade sanitaire, Paris, Charpentier, 1902.
  • Le foyer populaire , Paris, Fasquelle, 1913.
  • Pour la vie et la santé, Paris, Taillandier, 1910[7].
  • Les Fondateurs de la République. Souvenirs, Paris, La Renaissance du livre, 1934.

Revues :

HommagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. La Revue Philanthropique
  2. Sénat français, « Anciens sénateurs IIIème République : STRAUSS Paul », sur www.senat.fr (consulté le 12 juin 2017)
  3. Marie-Jeanne Dumont, Le logement social à Paris, 1850-1930 : les habitations à bon marché, Paris, Mardaga, 1991, p. 165 (en ligne).
  4. Strauss (Paul), in: Nos édiles : annuaire municipal, illustré par Ernest Gay disponible sur Gallica
  5. Suzanne Saint-Anne Dargassies, Recherches néonatales 1941-1986, Editions L'Harmattan, , 112 p. (ISBN 9782296304956, lire en ligne), page 12.
  6. La Revue, Paris, 1900, p. 596 disponible sur Gallica
  7. Vers la santé, 1929, vol. 3, p. 98-99 disponible sur Gallica

BibliographieModifier

  • « Paul Strauss », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Henri Avenel, « M. Paul Strauss », in:La presse française au vingtième siècle : portraits et biographies par , Paris, Flammarion, 1901, p. 448-449 disponible sur Gallica
  • Arlette Schweitz, Les parlementaires de la Seine sous la Troisième République, vol. II : Dictionnaire biographique, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles » (no 55), , 639 p. (ISBN 2-85944-433-5), p. 550-551.
  • Dr Julien Huber, « Hommage à Paul Strauss 1952-1942 », in: Les Cahiers du Musée social, Musée social (Paris), n°6, 1962, p. 211-217 disponible sur Gallica
  • (en) « Strauss, Paul », in: Jewish Encyclopedia (1901 - 1906) Texte disponible.
  • Leclainche X., « Paul Strauss (1852-1942 », in: Bulletin de l'Académie de médecine, 1976, t. 160, n°4, p. 301-8.
  • Pierre Birnbaum, Les Fous de la République. Histoire politique des Juifs d'Etat, de Gambetta à Vichy, Paris, Fayard, 1992, rééd. « Poche » Seuil, 1994. (ISBN 2-02-020505-X)
  • (en) Fuchs R. G., The right to Life: Paul Strauss and the Politics of Motherhood, in: Accampo Elinor A., Rachel G. Fuchs, Mary Lynn Stewart: Gender and the politics of social reform in France, 1870-1914, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1995, p. 82-105.
  • Rollet-Echalier C., « Paul Strauss », in: La politique à l'égard de la petite enfance sous la IIIe République, Thèse, Paris, Institut national d'études démographiques, Presses universitaires de France, 1990, p. 129-30 Texte disponible
  • Billot A., Les puéricultrices de secteur en visite à domicile, Paris, L'Harmattan, impr. 2009, p. 33 Texte disponible
  • Ferrand J. , Petit H. (Éditeurs scientifiques), L'odyssée des droits de l'homme. Fondations et naissances des droits de l'homme,Paris, L'Harmattan, 2003, p. 294 Texte disponible
  • Norvez A., De la naissance à l'école: santé, modes de garde et préscolarité dans la France contemporaine, Paris, Institut national d'études démographiques, Presses universitaires de France, 1990, p. 14-7 Texte intégral
  • « M. Strauss, conseiller municipal du quartier Rochechouart », in : Nos édiles : annuaire municipal, illustré - Conseil municipal de Paris, conseil général de la Seine, conseils d'arrondissements de la Seine, préfecture de police, mairies de la ville de Paris, municipalités de la Seine par Ernest Gay(1847-1939), Paris, La Cité, p. 195-7 disponible sur Gallica.
  • « M. Paul Strauss », in: La presse française au vingtième siècle : portraits et biographies, par Henri Avenel (1853-1908), Paris, Flammarion, 1901, p.448-9 disponible sur Gallica.
  • Inauguration du Centre régional contre le cancer, de Bordeaux et du Sud-Ouest, par M. Paul Strauss, ministre de l'hygiène, de l'assistance et de la prévoyance sociales. disponible sur Gallica.
  • Maulini M., Mémorial des grandes fêtes de la renaissance de Ronchamp, Lure, Gaspard Royer, 1953, p. 24-27 Texte disponible

Liens externesModifier