Ouvrir le menu principal

Patinage artistique aux Jeux olympiques de 1932

Déroulement des épreuvesModifier

Le concours de patinage artistique messieurs se tient le à Lake Placid. Devant une foule considérable, l'Autrichien Karl Schäfer, détenteur du titre européen, accomplit ses figures avec brio et soulèvent de vives applaudissements[1]. Son principal rival, le triple champion olympique suédois Gillis Grafström, blessé quelques jours auparavant, chute dès sa première figure, le rocker, et doit recommencer son programme[1]. Les résultats ne sont connus que le lendemain de la compétition en raison de la complexité des figures imposées[1]. Au lendemain de la compétition, Sixtus Jonhson, le président du comité olympique suédois, présente des excuses publiques pour la médiocre performance de Grafström[2]. L'athlète olympique suédois déclare ne pas être en forme et n'avoir participé aux épreuves que pour faire plaisir au prince héritier de Suède[2]. Il accuse également Schäfer de s'être servi d'un modèle de patin dont il est l'inventeur[2]. Le triomphe de Karl Schäfer est indiscutable, il enlève cinq places de premier et deux de second[3].

En patinage artistique dames, la gracieuse Sonja Henie est grandement favorite mais elle trouve dans l'Autrichienne Fritzi Burger une concurrente de taille[3]. Après un duel disputé, acharné, Henie remporte la compétition assez nettement, les sept juges la donnent première lors de ses deux prestations[4],[5]. Vedette mondiale, dominatrice depuis son premier titre olympique aux Jeux de 1928, Henie enthousiasme les spectateurs lors de la prestation libre avec des sauts incroyables[5].

La compétition en couple, prévue dans le programme olympique jeudi 11, est reporté au soir du vendredi 12[6]. Pour l'occasion, la patinoire est pleine, 3 200 spectateurs se sont massés, certains debout, pour suivre l'épreuve[7]. Le jury international se compose ainsi : Torchon (France), Minicj (Hongrie), Grunauer (Autriche), Mac Dougal (Canada), Bryn (Norvège), Jacobson (Finlande) et Clark (Angleterre)[6]. Les Français Andrée et Pierre Brunet remportent la médaille d'or[8]. Surclassant les six autres couples de la compétition, ils devancent de plus de 100 points leurs dauphins et sont célébrés par le public bien avant le verdict des sept juges[8].

PodiumsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Par 4 victoires à zéro, les Etats-Unis gagnent le tournoi de patinage vitesse de Lac Placid : Le patinage artistique messieurs », L'Auto, no 11378,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  2. a b et c « Les Suisses mènent à Lac Placid dans le tournoi de deux de bobsleigh : Le tournoi de patinage artistique messieurs », L'Auto, no 11379,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  3. a et b « L'heure des Autrichiens », L'Auto, no 11380,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  4. « A la veille de la clôture des Jeux », L'Auto, no 11381,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  5. a et b « Sonja Henie seule sur sa planète », sur olympic.org (consulté le 15 octobre 2018).
  6. a et b « Le mauvais temps, à Lac Placid, perturbe le calendrier des IIIes Jeux d'Hiver et des épreuves sont remises : Les tournois de patinage artistique par couples et l'épreuve de bobs à quatre ont dû être reportés », L'Auto, no 11381,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  7. III Olympic Winter Games Committee 1932, p. 125
  8. a et b E.-G. Drigny, « Comme, en 1928, à Saint-Moritz, Mme et M. Brunet-Joly remportent facilement, à Lake Placid, le championnat de patinage artistique par couples : Cette première victoire olympique, ainsi que la bonne participation de nos skieurs dans l'épreuve de 18 kilomètres, assurent à nos couleurs une représentation qui doit nous satisfaire », Le Miroir des sports, no 638,‎ , p. 104-105 (lire en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [PDF] (en) III Olympic Winter Games Committee, Official report : III Olympic Winter Games, Lake Placid 1932, Lake Placid (New York, États-Unis), (lire en ligne)

Lien externeModifier