Passage en Loire de Mantelot

traversée de la Loire par l'ancien canal latéral à la Loire

Passage en Loire de Mantelot
Le passage en Loire de Mantelot
Le passage en Loire de Mantelot
Carte montrant le trajet des bateaux (en rouge).
Carte montrant le trajet des bateaux (en rouge).
Géographie
Pays France
Début Écluse de Mantelot
47° 35′ 29″ N, 2° 46′ 01″ E
Fin Écluse des Combles
47° 36′ 00″ N, 2° 45′ 40″ E
Connexions ancien canal latéral à la Loire (côté Mantelot) et ancien canal de Briare (côté Combles)
Caractéristiques
Longueur 1,20 km
Altitudes Début : 133 m
Fin : 130 m
Maximale : 133 m
Minimale : 125 m
Dénivelé m
Droit de passage 70 à 110 francs[1]
Infrastructures
Écluses de Mantelot et des Combles
Histoire
Année d'ouverture 1838[2]
Fermeture 1896
Administration
Gestionnaire État
Protection Logo monument historique Classé MH (1978) [3]

Le passage en Loire de Mantelot est un ancien passage entre les écluses de Mantelot et des Combles, passant dans le lit même de la Loire, sur la commune de Châtillon-sur-Loire dans le département du Loiret en région Centre.

HistoireModifier

 
Mantelot sur la carte d'État-Major.

Avant la construction du pont-canal de Briare, ce passage permettait aux bateaux, venant du sud et allant vers Paris ou l'inverse, de passer de l'ancien canal latéral à la Loire à l'ancien canal de Briare par la Loire. Pour cela, un système d'épis et de levées submersibles construit par l'homme permettait d'avoir une hauteur d'eau suffisante[1]. En 1880, une chaine immergée et placée de chaque côté permettait de retenir le bateau en cas de forts courants en haute eau ou de le tirer en cas de faibles courants en basse eau. Le nombre de bateaux était alors d'environ 4 000 par an[3]. Il fut remplacé plus tard, en 1880, par un toueur, qui accompagnait les bateaux lors de la traversée. Le nombre de bateaux passa alors à environ 9 000 par an[3]. Malgré tous les moyens mis en place, la traversée était dangereuse (le courant pouvait atteindre 2,5 mètres par seconde en haute eau) et l'on dénombrait environ dix naufrages par an[1]. Si un bateau rompait ses amarres, il était récupéré au niveau des écluses de Briare[1]. Le temps de passage pouvait durer de 2 à 4 heures pour la descente et de 3 à 6 heures pour la montée[3]. De nos jours, on peut toujours voir le chemin de halage, appelé la « levée de l'Escargot »[4] ainsi que la rampe d'accès au pont et les tireurs de câbles de chaque côté de la rive.

Galerie photoModifier

(De l'amont à l'aval de la Loire)

À l'époque du fonctionnementModifier

De nos joursModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Image d'un panneau d'information sur le lieu de Mantelot » [image], sur structurae.de (consulté le 8 août 2015).
  2. « Sur le site de tourisme du Loiret » (consulté le 11 août 2015)
  3. a b c et d « Sur le site de la ville de Chatillon » (consulté le 26 avril 2015)
  4. « Dépliant explicatif de la mairie de Chatillon-sur-Loire », sur chatillon-sur-loire.com (consulté le 8 août 2015).