Parc régional de Véies

parc naturel d'Italie
Parc Régional de Véies
Parco regionale di Veio
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Région
Coordonnées
Ville proche
Superficie
14 984 ha
Administration
Type
Catégorie UICN
V
WDPA
Création
Administration
RomaNatura - Ente Regionale per la Gestione del Sistema delle Aree Naturali Protette nel Comune di Roma
Site web

Le Parc régional de Véies (Parco regionale di Veio), avec ses 14,984 hectares, est le quatrième plus grand parc du Latium et a été créé à la fin des années 1990 (Loi Régionale n. 29 de 1997). Le nom du parc est issu de « Véies », ville importante de la civilisation étrusque qui se situait à cet endroit.

DescriptionModifier

Le parc s'étend au nord de Rome entre Via Flaminia et Via Cassia et comprend l'Agro Veientano, dans une zone où les composantes naturalistes et historico-culturelles se fondent dans le paysage[1]. Dans le Parc, il y a neuf municipalités: Campagnano di Roma, Castelnuovo di Porto, Formello, Magliano Romano, Mazzano Romano, Morlupo, Riano, Sacrofano et le XV° Municipio de la Commune de Rome; ce dernier, d'une superficie de 7 000 hectares, couvre presque la moitié de l'aire protégée. Le parc est situé dans la partie nord de la capitale, à la limite de la Réserve naturelle de l'Insugherata. A l'ouest, elle est limitrophe avec le Parc naturel régional du complexe lacustre Bracciano - Martignano et au nord avec le Parc naturel régional Valle del Treja. Cette ceinture verte autour de Rome a un effet modérateur sur le climat et assure une continuité de l'environnement naturel, pour protéger la biodiversité. Le Parc de Véies, bien que dans le passé il ait subi des processus d'urbanisation, est encore intact dans son ensemble[2].

Le site archéologiqueModifier

En 1997, la région du Latium a créé le Parc Naturel Régional de Véies[3] (15 000 ha de territoire protégé), délimité à l'est et à l'ouest par les anciennes voies consulaires et caractérisé par des plateaux (altipiano) en tuf volcanique, par des canaux d'irrigation (canaux della Crescenza, della Valchetta, della Torraccia, qui se jettent dans le Tibre), et par des pentes recouvertes de bois touffus conservés encore aujourd'hui à l'état naturel, des éléments qui sont tous caractéristiques de la structure géomorphologique de l'Étrurie méridionale.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Parco di Veio », sur romaepiu.it (consulté le ).
  2. (it) « Ente Regionale Parco di Veio/Territorio e Cittadini », sur parcodiveio.it (consulté le ).
  3. Site officiel : http://www.parcodiveio.it/